XVIe Sommet de la Francophonie : Ali Bongo scelle un partenariat sur l’entreprenariat au Gabon

lundi 28 novembre 2016 Economie


A Antananarivo, à Madagascar, au XVIe sommet de la Francophonie axé sur la « Croissance partagée et développement responsable : les conditions de la stabilité du monde et de l’espace francophone », le Président de la République, Ali Bongo Ondimba a signé un nouveau partenariat censé dynamiser l’entreprenariat au Gabon.

Comment se défaire de l’investissement dans les secteurs d’activité ordinaires et embrasser des nouveaux pôles de croissance ? La question qui est loin d’avoir trouvé en Afrique une réponse continue pourtant d’alimenter les réflexions. Lorsque ce ne sont pas les politiques qui eux-mêmes ménagent le cadre approprié à l’éclosion d’une nouvelle orientation économique, ce sont les organismes spécialisés à l’exemple de Junior Achievement (JA) qui se charge de la question. Au Gabon, grâce à l’implication de cet organisme, l’entreprenariat connaît un essor significatif, même si le bout du tunnel est loin d’être atteint, en raison, entre autre, du cadre des affaires contraignant. C’est pour appuyer ce type d’élan qu’à Antananarivo, à Madagascar, lors du XVIe sommet de la Francophonie sur la « Croissance partagée et développement responsable : les conditions de la stabilité du monde et de l’espace francophone », le Gabon par l’intermédiaire d’Ali Bongo Ondimba et l’Organisation internationale de la Francophonie ont signé un nouveau partenariat censé dynamiser l’entreprenariat en Afrique subsaharienne et particulièrement au Gabon.

Baptisé Programme de « promotion de l’emploi par l’entrepreneuriat chez les femmes et les jeunes en Afrique subsaharienne francophone », le nouveau partenariat (accord cadre) vise à créer de l’emploi par le développement de l’entrepreneuriat dans les secteurs à fort potentiel et porteurs de croissance. Pour le Gabon, le programme permettra un accompagnement des Gabonaises et des jeunes Gabonais porteurs de projet, grâce à un renforcement des structures de type incubateur d’entreprise et à une amélioration de l’environnement des affaires. Ce nouvel exemple de coopération avec l’OIF vient soutenir les nombreux efforts fournis par le gouvernement actuel afin de faire de l’entrepreneuriat, une priorité nationale.

Le Gabon et la question de l’entreprenariat

Depuis quelques années, les projets axés autour de l’entreprenariat connaissent au Gabon une excellente poussée même si les retombés, les PME nées de cette initiative demeurent encore peu visibles sur le territoire. Des programmes d’accompagnement et de la revalorisation de l’image de l’entrepreneur tout a été mis en place grâce à l’incubateur national JA Gabon ou encore au Gand Prix de l’Excellence qui récompense les meilleurs entrepreneurs du pays et leur offre une visibilité nationale, afin d’accélérer le développement de l’entrepreneuriat. Depuis, les autorités y consacrent une importance capitale. La création, cette mi-novembre d’un nouvel espace d’accompagnement, exclusivement dédié aux entrepreneurs locaux, « l’Espace PME », à l’occasion de la Semaine de l’entrepreneuriat donne une meilleure visibilité de l’importance de la question au Gabon. Mais les tracasseries d’ordre général, liées au cadre des affaires tendent souvent à saper des telles initiatives malgré une volonté souvent affichée de bien faire les choses.


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs