Weekend pascal évènementiel que celui de cette année !

samedi 26 mars 2016 Speciales


Quelqu’un nous disait qu’il n’était pas important de s’attarder sur la fête de Pâques au point de lui consacrer un intérêt particulier. Nous, de lui répondre que, certes ladite fête est chaque année célébrée à la même époque, mais les contextes dans lesquels elle se déroule diffèrent souvent, d’où l’ impérieuse nécessité de relever les contrastes en même temps que les similitudes pour se faire une idée de ce que cet évènement religieux représente encore pour le commun des mortels que nous sommes, devenu par la force des choses beaucoup plus faux dévot que ce qu’il laisse apparaître.

Les rameaux qui ont précédé la célébration de la Pâques ont été marqués par l’interdiction de la marche que comptaient organiser les religieux de Libreville par le ministre de l’intérieur Pacôme Moubelet Boubeya. Suffit-il de brandir une raison, fût-elle sécuritaire, pour convaincre la République qu’il s’est comporté comme il se devait ? Lorsque nous étions au séminaire, l’on nous apprenait que religion et politique étaient diamétralement opposés, alors que le musicologue gabonais Pierre- Claver Akendengué avance, lui, que toute religion sert une politique, allez- y comprendre !

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, les Chrétiens ont été secoués les jours qui ont suivi par l’annonce du décès de monseigneur Timothée Modibo Nzokena, évêque du diocèse de Franceville dans le sud-est du Gabon qui a tiré sa révérence après des décennies de bons et loyaux services au bénéfice de la communauté catholique. Des signes qui semblent ne rien dire ou n’avoir aucune signification pour plus d’un quand bien même l’on se souvient de ces propos tenus par feu Omar Bongo Ondimba au crépuscule de sa vie lorsqu’il sensibilisait ses collaborateurs sur le fait que Dieu ne leur avait pas permis de faire du Gabon ce qu’ils étaient en train de faire en substance. Des occasions comme les fêtes religieuses avec chacune la signification qu’on lui donne, devraient constituer un moment de recueillement pendant lesquels tout un chacun est amené s’interroger sur son destin, sur celui de l’humanité, allions- nous dire, « autrui étant un autre soi- même » disait un penseur.

La Pâques, symbole et régénération !

L’un des sujets de méditation devrait sans nul doute être celui de l’élévation spirituelle, la seule capable de faire que l’homme se situe au- dessus de l’animal par l’exercice de la réflexion et la matérialisation de la pensée de René Descartes selon laquelle : « le bon sens est la chose du monde la mieux partagée ». A retenir également ce vieux précepte biblique « Homme, poussière tu es né, poussière tu retourneras », cela ayant le mérite de nous éloigner des idées biscornues que nous continuons d’entretenir. Peut- être faut- il que nous nous remettions, si nous l’avons une fois fait déjà, à lire « les Pensées » de Blaise Pascal pour que nous nous remémorions qu’il y a tout intérêt à croire en la Divinité et non aux divinités, c’est- à- dire à celle qui a créé l’humanité et non en celles auxquelles l’homme a, lui- même, donné vie ! Cela aurait sans nul doute le mérite de nous conduire vers une intériorisation du « Aimez- vous les uns, les autres comme je vous ai aimés ».

Une conception de la morale qui s’imprègne de la religion est source de béatification et nous conduit sur des chemins autres que tortueux. Si l’homme que Dieu a fait à son image est l’alpha et l’oméga, pourquoi subirait- il le sort qui lui est réservé par ceux qu’ils désignent parfois abusivement par le vocable de « semblables » ? Et pourtant, il est de notoriété qu’à Dieu seul appartient le souffle de vie qu’il donne gracieusement et retire quand cela lui plaît sans avoir de comptes à rendre à qui que ce soit. Histoire de dire qu’il n’est pas du ressort d’un être humain d’ôter la vie à un autre.

D’ailleurs, les Saintes écritures ne soutiennent- elles pas que l’un des dix commandements est bien celui qui indique que tu ne tueras point ?


Dounguenzolou

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs