Vol/Panthère : Axel Meye victime de sa naïveté !

vendredi 17 novembre 2017 Société & environnement


En regroupement avec les Panthères du Gabon dans le cadre des matchs contre le Mali (Ndlr : comptant pour les éliminatoires du Mondial 2018) et le Botswana en rencontre amicale, l’international gabonais, Axel Meye Me Ndong s’est fait dernièrement chiper la coquette somme de deux millions de francs Cfa dans sa chambre sise à Héliconia Hôtel de Franceville.

A en croire les sources proches du dossier, un fait peu honorable a marqué la tanière des Panthères récemment en regroupement à Franceville. En effet, celui qui a conquit les cœurs des supporters des Panthères après son grand match face aux Eléphants de Côte d’Ivoire à Bouaké, Axel Meye a, selon les témoignages recueilli, été victime de sa propre naïveté. L’ancien joueur d’Akanda FC, évoluant désormais en deuxième division Turc, a pesé de tout son poids pour accéder, au sein de l’hôtel, un jeune homme qu’il a présenté comme étant son frère. Ledit frère, étudiant à l’Université de Masuku n’a pas hésité à faire main basse sur la bagatelle de deux millions de FCfa.

« Le jeune homme, originaire d’Oyem, avait des courses qu’il a effectuée à la demande d’Axel Meye. Il est rentrée devant les agents de sécurité avant d’être reçu par son frère Axel dans la chambre d’hôtel où il lui a même remis une somme de 20 milles francs avant son coup », a déclaré un témoin ayant requis l’anonymat. Alertés les agents de sécurité ont de suite obtenu des informations sur les premiers suspects et vite rattrapé le quidam qui n’avait plus que 800 milles FCfa sur lui. C’est peut-être cet incident qui explique les contre-performances d’Axel Meye, sorti avant la fin de la rencontre face au Botswana. S’en suivra une plainte déposée contre lui. Objectif : récupérer la totalité de la somme subtilisée.

Ce fait vient, à n’en point douter, révéler les lacunes de la sécurité de l’équipe nationale, mais également l’inconscience voire la naïveté de certains joueurs n’hésitant pas à outrepasser les règles, et ce, au dépend de leur intégrité physique et morale.


Pacôme IDYATHA

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs