Vitres fumées : Que fait-on de la mesure ?

jeudi 31 mars 2016 Société & environnement


Et dire que depuis 2006, une mesure de la Direction Générale des Transports Terrestres (DGTT), interdit la circulation des véhicules aux vitres fumées dans le pays, toutefois, sur le terrain la réalité est tout autre. Pire, il n’est pas rare de croiser des véhicules administratifs aux vitres fumées. Comble de l’aberration !

« A beau chassé le naturel, il revient toujours au gallot » ! L’adage populaire s’applique bel et bien dans le secteur des transports terrestres urbains gabonais. Malgré la mesure pondue en 2006, par la DGTT consistant à interdire la circulation des véhicules aux vitres teintée ou fumées, on constate toutefois que de nombreux automobilistes n’en ont cure. Pire, c’est un même un phénomène à la mode à Libreville.
Lequel phénomène prend de l’ampleur, sous le regard indifférent des autorités. Véhicules de service ou personnel, aucune voiture ou presque n’échappe à cette tendance dans la capitale gabonaise. Mais que cachent ou cherchent à cacher les propriétaires de ces véhicules ? Si un particulier, est-on tenté de penser, peut faire de son véhicule, à condition de respecter la législation en vigueur, tout ce qu’il veut, tel n’est pas le cas des fonctionnaires et autres agents de l’Etat. Ces derniers ne sont que propriétaires temporaires desdits véhicules, donc doivent se plier à la loi !
Une voiture mise à la disposition d’un fonctionnaire est un bien public, s’il était besoin de le rappeler. Teinter ou fumer les vitres n’est pas admissibles.

Attrait distinctif des grosses berlines
Si le phénomène, ou la « sordide » tendance passionne plus d’uns, c’est chez les propriétaires ou titulaires de grosses berlines qu’il connait son essor à Libreville. Impossible de faire plus de 100 mètres, s’en en apercevoir plusieurs voitures aux vitres fumées. Du coup, impossible de voir le chauffeur et les passagers à bord du véhicule. Bizarre, en ce temps de psychose, liée à la montée du grand banditisme à Libreville voire dans le pays !
Si les propriétaires ou titulaires de ces véhicules semblent ignorer que des voitures aux artifices similaires ont alimenté la chronique pendant longtemps, en raison des nombreux cas d’enlèvements. Les plus âgés ont encore en mémoire la « voiture noire » ! Au-delà des propriétaires, le silence des autorités est incompréhensible. Serait-on dans un état dans lequel les lois sont prises pour être foulées aux pieds par n’importe quel quidam ?


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs