Visa openness index : Le Gabon gagne huit places

jeudi 14 novembre 2019 Economie


Le Gabon a enregistré une progression de huit places dans l’indice d’ouverture africain en matière de visa. Le pays occupe dans le dernier classement le 42e rang continental contre 50e en 2016 et permet désormais, selon le Visa openness index, à plus de citoyens d’autres pays du continent de visiter son territoire sans visa.

Paru récemment, l’indice d’ouverture en matière de visa en Afrique place le Gabon au 42e rang continental en 2019. Le Gabon fait un bon de huit places en comparaison à 2016 où, le pays occupait le 50e rang africain. Ce bond met en avant les efforts consentis par le Gabon entre 2008 et 2018 pour améliorer ses procédures de visas. C’est le cas de la mise à disposition de la plate-forme en ligne E-Visa, qui facilite l’entrée dans le pays et la signature de nombreux accords bilatéraux libéralisant l’accès à son territoire à de nombreux citoyens africains. « Le Gabon, un pays à revenu moyen supérieur, a rejoint la liste des pays africains s’ouvrant sur les visas, à côté de Maurice… », confirme le rapport.Le pays figure dans le top 20 des pays réformateurs en 2019, en dépit d’une tendance d’accès au visa au départ.

Ayant ratifié l’Accord de libre échange continental africain (AFCFTA) et signataire du protocole sur la libre circulation des personnes (PFMP) et du marché unique de transport aérien africain (SAATM), le Gabon figure parmi les 34 pays africains réformateurs de leur système de visa ayant évolué en 2019, conformément aux engagements de l’Union Africaine (UA).« Soutenant les efforts d’intégration de l’Afrique, le Gabon a ratifié la zone de libre-échange continentale africaine, et a signé le marché unique du transport aérien africain et le Protocole sur la libre circulation des personnes », souligne le rapport.

Relever les défis des déplacements à travers le continent

En 2019, la tendance pour les pays africains à libéraliser davantage leurs régimes de visas participe à favoriser une plus grande facilité de déplacement pour les visiteurs à travers le continent. Un record de 87% des pays africains dont le Gabon, ont amélioré ou maintenu leur score, une augmentation de 9% sur les résultats de 2018. Cette tendance des pays du continent à faire évoluer leurs pratiques en matières d’accès aux visas montre comment connectivité économique, politique et sociale peuvent aider à relever les défis mondiaux complexes relatifs aux inégalités de déplacements.
Ainsi, selon le visa openness index, les pays africains à l’avant-garde de l’ouverture des visas comprennent bon nombre de ceux qui défendent les efforts d’intégration marquants, ayant ratifié le AfCFTA et signé le SAATM et le protocole sur la libre circulation des personnes. « Ils ont mis en place un certain nombre d’options d’ouverture de visa pour fournir un accès libéral, à la fois africaine et mondiale aux voyageurs, en délivrant plus de visas à l’arrivée plutôt que des visas avant le voyage et à la mise en place de plateformes eVisa », souligne le rapport. Ces assouplissements sont porteurs de plus grandes opportunités économiques, notamment pour les PME, les femmes et les jeunes.

La cinquième édition du visa openness index examine de plus près, les expériences pratiques des voyageurs africains quand il s’agit de traverser les frontières sur le continent. Des différents processus, documents, frais et temps nécessaire au traitement électronique par les plateformes disponibles, l’accès à l’information nécessaire, la réduction des coûts et les processus qui réduisent aux voyageurs, le fardeau administratif sont autant des points analysés pour établir ce rapport.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs