Urgent/Vide institutionnel : Marie-Madeleine Mborantsouo sort le carton rouge !

lundi 30 avril 2018 Politique


Accusée d’être à la tête d’une Tour de Pise, (Ndlr : la Cour Constitutionnelle en raison des décisions la plupart du temps en faveur du pouvoir en place), Marie-Madeleine Mborantsouo vient de donner un sérieux coup de pied dans la fourmilière. Cette dernière a ordonné purement et simplement la dissolution du Gouvernement et dans le même temps de l’Assemblée nationale. Une décision prise à la suite du troisième report tacite des élections législatives. Lesquelles élections devaient avoir lieu au plus tard le 28 avril dernier.

Un véritable contre-pied ! C’est ainsi qu’il convient de qualifier la décision de la Cour Constitutionnelle. Mieux, cette fois, « la Tour de Pise » aura penché de l’autre côté, à la surprise générale. Dans une récente déclaration, les 9 sages (Ndlr : membres de la Cour Constitutionnelle) exigent la dissolution du Gouvernement et de l’Assemblée Nationale. Dans la même foulée, la Cour Constitutionnelle transfère du moins jusqu’au retour de l’ordre institutionnel les compétences de l’Assemblée Nationale au Sénat. Une grande première au Gabon !

Dommages collatéraux...

Emmanuel Issoze-Ngondet, désormais ancien Premier Ministre et les siens sont donc sommés de plier bagage. Ainsi en a décidé la Cour Constitutionnelle. Son équipe paye là le prix de son laxisme. En effet, après deux reports, les élections législatives devaient avoir lieu au plus tard le 28 avril dernier. Mission impossible ! Vu que le président du Centre Gabonais des Elections, CGE a été connu en fin de semaine dernière pour ne pas dire à quelques heures de la fin de l’ultimatum.

Quand on sait que les décisions de la Cour Constitutionnelle sont inattaquables, c’est donc un signal fort que cette institution vient d’envoyer en direction de l’Exécutif. Du coup, le prochain gouvernement qui sera rapidement connu a l’obligation de se mettre au travail, notamment pour cet épineux dossier qu’est l’organisation des élections législatives.


Yannick Franz IGOHO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs