UNIFFAC : Le secrétaire général sort de son silence et accuse Patrice Ngaissona

mardi 22 mai 2018 Speciales

Traité d’anti patriotique pour être resté muet après l’exclusion du Gabon par, le centrafricain, Patrice Edouard Ngaissona, président de l’Union des Fédérations de Football de l’Afrique Centrale (UNIFFAC), au Tournoi U17, (Ndlr : organisé dernièrement à Yaoundé), le Secrétaire général de cette organisation, Hyanice Ivantsu Bigouagou Diloussa a organisé un point de presse vendredi 18 mai dernier à la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT).

Le Secrétaire général de l’UNIFFAC, le gabonais Hyanice Ivantsu Bigouagou Diloussa et son compatriote par ailleurs adjoint, Alban Mbounganze, traités d’incompétent par certains medias locaux en raison de leur silence face l’exclusion du Gabon au Tournoi U17 à Yaoundé, au Cameroun sur une décision unilatérale du président Patrice Ngaissona de la RCA, étaient face à la presse vendredi dernier. Portant sa communication sur cinq points dont le fonctionnement de l’UNIFFAC et la nomination des secrétaires généraux, la suspension des secrétaires généraux par le président Patrice Ngaissona, le tournoi U17 de Yaoundé, Hyanice Diloussa s’est insurgé contre certains journalistes qui n’ont pas hésité à le traiter d’incompétent, selon lui sans aucun élément probant.

« Nous avons été traité d’incompétents, mais pourtant nous avons organisé une assemblée générale en juin 2016 au lendemain de notre nomination. Le Secrétariat général a organisé seul le tournoi U17 à Brazzaville, le tournoi U15 en décembre à Yaoundé. Nous avons présenté un rapport détaillé et profond à l’Assemblée générale de la CAF en Ethiopie en mars 2017. Ce qui ne se faisait plus depuis belle lurette. Nous avons élaboré le calendrier des éliminatoires de Tanzanie 2019, bien que suspendus, à la demande de la CAF » a-t-il précisé.

« Pour ce qui est du siège qui devrait abriter le secrétariat général de l’UNIFFAC, nous avons appris que nous avions un avoir de 50 millions de francs Cfa à la CAF. Nous avons écrit au Secrétariat général de la CAF rentrer en possession de cet argent pour s’offrir un siège. Nous avons réquisitionné une maison qui devrait abriter le siège, mais la réponse des courriers adressés a tardé à nous parvenir », a rajouté Hyanice Diloussa.

S’exprimant sur le litige opposant le secrétariat général au président Ngaissona, Hyanice Diloussa a indiqué qu’il est né de son refus de transférer le compte bancaire du Gabon, (Ndlr : pays détenteur du siège, Cf l’article 21), vers Bangui. A cela s’ajoute ses révélations relatives aux violations des textes notamment l’article 11 qui stipule : « le droit de vote reconnu aux seuls représentants de l’association nationale s’étant acquitté régulièrement de leur cotisations annuelles d’un montant d’un millions de francs Cfa ». Lequel article a été piétiné lors de l’assemblée générale à Kinshasa, avec la nomination de son compatriote au poste de secrétaire général par intérim de l’UNIFFAC, la modification des statuts et règlements sans aucune assemblée générale.

Selon le secrétaire général de l’UNIFFAC suspendu de ses fonctions, le président Ngaissona est soutenu dans sa démarche anti statutaire par certains pays comme la RDC, le Cameroun qui n’étaient même pas à jour de leurs cotisations. Les pays comme le Congo Brazzaville, le Tchad n’ont arrêté d’interpeller Patrice Ngaissona sur ses agissements mais sans succès. « En attendant la prochaine assemblée générale en aout prochain, le Gabon qui abrite le secrétariat général reste membre de l’UNIFFAC » a-t-il conclu


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs