Transports : Quand les taximen de Libreville versent dans l’impolitesse !

mercredi 4 mai 2016 Société & environnement


Ils sont nombreux les piétons et autres clients à s’insurger contre l’irrévérence de nombreux taximen de Libreville. Lesquels taximen manquent cruellement de courtoisie. Et dire que « le client est roi », clame pourtant la maxime ! Tout le contraire semble-t-il pour plusieurs chauffeurs de taxi. On se demande alors s’il n’est pas temps d’exiger le respect d’un certain nombres de critère pour exercer le métier de taximan, comme l’avait pensé en son temps, l’ancien premier ministre Raymond Ndong Sima ?

Ils sont légion, les taximen à briller par des comportements aux antipodes de la courtoisie. Conséquences, de nombreux clients subissent, quotidiennement, moult humiliations de ces chauffeurs improvisés ! De véritables actes d’impolitesse des taximen influençant négativement l’image du Gabon. Il est clair que le touriste débarquant fraîchement à Libreville qui aura le malheur de tomber sur ces taximen à l’éducation douteuse gardera forcément un mauvais souvenir de la capitale gabonaise.

Au Gabon, le client a perdu, depuis belle lurette, sa royauté, c’est du moins le sentiment qui se dégage des complaintes des usagers de taxis. Et pour preuve, ces derniers essuient, tous les jours mépris, ignorance voire injures des transporteurs. C’est le cas de Linda, jeune étudiante : « Un jour j’ai pris un taxi pour me rendre aux cours, ce dernier a proposé de m’y conduire, mais à mi-chemin, un client lui a proposé 3000 FCFA à l’échangeur de NZENG AYONG pour l’aéroport et tout de suite, le chauffeur du taxi m’a demandé de descendre du véhicule sans ménagement ».

Son de cloche quasi-identique pour M.KASSA : « Vraiment ces taximen sont très irrespectueux envers la population, c’est normal car la plupart sont de nationalité étrangère, sans niveau d’étude ou règles de savoir-vivre. J’ai failli en venir aux mains avec un chauffeur de taxi qui m’a pris pour me déposer au boulot, le bon monsieur prend ses clients et me fait faire le tour de ville, sans se soucier du retard que cela pourrait me causer. Je me suis fâché et nous avons eu une altercation très violente ».

Pire, les clients empruntant les taxis-bus sont traités comme du bétail ou presque, car entassés à 4 sur un siège conçu en réalité pour 2 personnes. A cela s’ajoute ce sempiternel problème de manque de petite monnaie. D’ailleurs, il n’est pas rare d’entendre le chauffeur ou le « boy-chauffeur » psalmodier «  avec la monnaie », lors du chargement du véhicule. Une rengaine lâchée avec tout le méprisdu monde ! En fait, ces derniers veulent avoir autant de pièces possibles pour les refiler par la suite aux propriétaires des machine à sous, moyennant bien évidement quelques espèces sonnantes et trébuchantes.

Autre preuve de l’impolitesse des taximen, cette indifférence affichée à l’égard des clients qui les arrêtent alors qu’ils ne vont pas dans la direction proposée. Dans ce cas de figure, de nombreux taximen ne daignent même pas répondre. C’est vraiment, trop leur demander, à croire que ces transporteurs, sont tous allés à « l’école de l’impolitesse » ! Pourtant le métier exige de la courtoisie.
Il est impératif que les autorités de tutelle exigent plus de professionnalisme de la part de ces taximen.

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs