Transport aérien/aéroport : Justin Ndoundagoye s’inspire de Blaise Diagne

mercredi 20 février 2019 Economie


Présent au Sénégal dans le cadre d’une visite expérimentale du modèle sénégalais des transports, le ministre gabonais des Transports, Justin Ndoundagoye a évalué au courant de cette semaine, la qualité et la performance des équipements utilisés à l’aéroport Blaise Diagne de Dakar.

La problématique du développement des aéroports nationaux, après le constat alarmant dressé, il y a quelques semaines, conjointement par l’Union européenne (UE) et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) sur les faiblesses de l’aviation nationale, préoccupe de plus en plus Justin Ndoundagoye. Ce dernier s’est fixé comme objectif de faire des aéroports nationaux, les nouvelles « vitrines » du pays. Présent au Sénégal dans le cadre d’une visite expérimentale du modèle sénégalais des transports, le ministre des Transports a concrétisé sa vision en se rendant lui-même dans plusieurs terminaux de transports. Objectif : s’inspirer de l’expérience sénégalaise.

A Dakar, en compagnie du Directeur général de l’Agence pour la Sécurité et la Navigation en Afrique et Madagascar (ASECNA), Mohammed Moussa, le ministre s’est rendu entre autre à l’aéroport international Blaise Diagne de Dakar. D’une superficie 42 000 m² pour un trafic annuel de passagers de l’ordre de 3 millions et un volume de fret estimé à 5000 tonnes, le nouvel aéroport de Dakar est un véritable outil de référence qui repositionne en Afrique, le Sénégal parmi les bons élèves du continent dans le domaine du transport aérien. Mis en service en décembre 2017, ce nouvel aéroport qui remplace l’ancien est un joyau architectural mieux un « outil économique » stratégique.

Justin Ndoundagoye s’y est donc rendu pour « évaluer la qualité et la performance des équipements utilisés sur cette plate-forme aéroportuaire, afin de s’assurer du choix opéré portant sur le fournisseur pré-positionné du futur nouvel aéroport de Libreville ». En effet, selon les projections issues d’un projet de partenariat public-privé (PPP), le Gabon envisage de se doter d’ici quelques années d’un nouvel aéroport, (Ndlr : qui sera construit en périphérie de Libreville). S’imprégner du modèle sénégalais constitue donc une option stratégique pour le Gabon.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs