Transformation digitale : La solution-miracle à la crise ?

dimanche 3 décembre 2017 Economie


Selon Olivier Moulengué, PDG de Digital Gabon, environ 78% des entreprises locales sont en passe de mourir. Pour survivre, selon lui, ces dernières doivent s’adapter aux changements, en optant pour des nouvelles méthodes de travail et d’organisation. Un défi auquel Digital Gabon, une entreprise de communication nouvellement née veut relever.

La transformation digitale, la question commence à gagner en notoriété sur le continent, malgré les réticences des manageurs relatives à son adoption et sa mise en place. En effet, selon les chiffres diffusés par le PDG de Digital Gabon, Olivier Moulengué, lors d’une conférence dédiée en début de week-end à la Chambre de commerce, environ 78% des entreprises principalement locales sont prêtes à mourir faute de s’être adapter. Pour le fondateur de Digital Gabon, la seule façon d’échapper à cette mort programmée est d’entamer une transformation digitale.

Une transition basée sur l’innovation qui permettra de facilité l’organisation du travail en entreprise et l’adaptation de celle-ci aux nouvelles contingences économiques avec pour vecteurs, l’informatique, la biotechnologie, nanotechnologie et la cognitive. « Ces quatre technologies vont transformer l’univers des entreprises et cela, partout dans le monde », prévient le PDG de Digital Gabon. Une mutation à laquelle ne peuvent échapper les pays africains. Le Gabon surtout qui a bâti son avenir économique sur son sous-sol. « On a misé sur les ressources du sol », déplore le conférencier.

Mais penser la transformation digitale, c’est voir global car explique le PDG de Digital Gabon, « la transformation digitale(…) prend en compte les outils techniques et bouleverse l’organisation d’une entreprise en centralisant ses objectifs sur les collaborateurs ». C’est donc le capital humain qui favorise l’adaptabilité à la transformation digitale. « Il n’y aura jamais de transformation digitale, si l’entreprise elle-même, ne met pas au centre le consommateur, le collaborateur, le management fait par des dirigeants et équipes ou entrepreneurs », prévient à nouveau Olivier Moulengué. Selon lui, les ressources humaines sont la richesse d’un pays.

Digital Gabon, une réponse ?

Réduire le personnel, les salaires et déposer le bilan, ces pratiques sont courantes au Gabon, alors que le pays traverse une crise économique aigue. Lesquelles pratiques ne sont, selon le PDG de Digital Gabon, pas les solutions contre la crise. C’est au contraire une « équation déséquilibrée » qui ne peut plus durer longtemps et qui peut être réglée par des moyens et méthodes de gestion simple.

« Ce que nous on pense, ce qu’il faut que l’entreprise prenne déjà conscience de ce problème. S’il y a des solutions que nous souhaitons donner aux entrepreneurs, managers, chefs d’entreprises, ce que, si vous avez créé des entreprises c’est pour quelle fleurissent. Et l’une des meilleures manières de les faire fleurir et d’aller chercher la croissance, c’est d’innover », conseille le PDG de l’entreprise de communication.

Pour lui, l’innovation est une solution infaillible qui peut permettre de s’adapter et donc, de supporter les contingences actuelles des marchés. « Il va falloir innover sur toute la chaîne parce que les consommateurs ne se trouvent plus où vous pensez qu’ils sont ! », avertie le PDG en appelant les entreprises à solliciter les conseils de son entreprise pour mieux se développement.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs