Traditionnels vœux de nouvel an : Pratique sincère ou pure hypocrisie ?

mercredi 20 janvier 2016 Société & environnement


Comme de coutume, à l’entame de chaque nouvelle année, différents vœux sont formulés çà et là, à l’endroit des parents, amis, connaissances voire supérieurs hiérarchiques. Le rituel est tel que tout le monde s’y colle, sans parfois réellement y croire.

Le 31 décembre de chaque année, passé les 12 coups de minuit, les vœux du nouvel an sont prononcés, et ce, tout au long du mois de janvier. « Meilleurs vœux de santé, prospérité, longévité… », accompagnés d’accolades, embrassades et autres poignées de mains et baisers. Bref, le scénario est le même depuis l’éternité ! Une pratique tacite qui voudrait que des vœux positifs soient souhaités à son prochain. Du coup, « tout le monde souhaite à tout le monde, tout le bonheur du monde ». Une caricature, pourtant bien réelle dans toutes les sociétés. Toutefois, ces souhaits sont-ils sincères ? La question vaut son pesant d’or.

Des avis mitigés !

Sur la question difficile d’avoir une réponse tranchée. Certains se plient à cet usage en toute sincérité. Tandis que d’autres le font par pure hypocrisie. Dans les familles, quartiers et environnement professionnels, les deux positions s’observent ! En fait, la société a besoin de ces us et coutumes tacites, car l’Homme se doit d’être politiquement correct, et ce en dépit des querelles et autres bisbilles.« L’Homme est un animal social », a clamé haut et fort le philosophe Aristote. 


LAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs