Tombée de rideau sur le Salon de l\’Economie numérique

vendredi 18 décembre 2015 Economie


La capitale gabonaise vient de vibrer durant 48 heures du 16 et 17 décembre au rythme du Salon International de l’Economie Numérique et de l’Innovation au Gabon. Une manifestation organisée par le Ministère de l’économie Numérique et de la Poste qui a eu pour thème : « Jeunesse et numérique, leviers de développement durable » et qui a enregistré la participation de nombreux experts venus de divers pays.

La couverture totale du Gabon en infrastructures numériques de qualité, c'est l'objectif assigné au  Ministère de l’économie numérique et de la Poste. Et pour ce faire, « il est nécessaire de développer une large gamme de services numériques utilisables par l’ensemble de la population et qui permet de réduire la fracture numérique  », a affirmé Pastor Ngoua N’Neme, Ministre de l’Economie numérique durant ce salon de Libreville. Et comme, il fallait s'y attendre, (circonstance oblige !), le Premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo, Hamadou Touré, Directeur exécutif de Smart Africa et Radwan Charaffedine, conseiller spécial du Président de la République Démocratique du Congo en charge des Technologies de l’Information et de la Communication se sont tour à tour exprimés sur cette question .

 A la suite des interventions, il ressort que l'accès aux nouvelles technologies pose véritablement problème. Pire, certains jeunes ne vivent pas dans l'air de leur temps et sont de véritables profanes ou néophytes en informatique. 

Pour palier ce manquement, Pastor Ngoua N’Neme a décidé de prendre le problème à bras le corps. "La jeunesse, dans notre stratégie est au cœur nos préoccupations. C’est pourquoi nous comptons mettre en place pour leur faire prendre conscience que ce secteur est riche en emplois et des opportunités que le numérique leur procure", dixit le ministre de l'Economie numérique du Gabon.

Il est clair que l'atteinte de cet objectif, passe indubitablement par l'encadrement. Il est donc préférable de financer en amont la formation des ingénieurs en informatique. Une démarche loin d'être irréaliste ! « Au Congo nous avons compris qu’il faut faire en sorte que la connectivité soit accessible à tout le monde », souligne Dieudonné Hossie, Directeur de cabinet Congolais des Technologies de l’Information et de la Communication. 


AE

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs