Tennis/ Reprise des activités dans l’Ogooué-Maritime après 10 ans de disette

Yannick IGOHO lundi 15 février 2016 Sport

Le tennis a repris ses droits dans la province de l’Ogooué-Maritime. La nouvelle ligue a relancé les activités après une léthargie longue de 10 ans, au grand bonheur des férus de cette discipline.

Ouf de soulagement pour les amoureux de la petite balle jaune qui circule de nouveau à travers les courts de tennis.

Pour la journée inaugurale après 10 ans d’inactivité, la nouvelle ligue de tennis de la province de l’Ogooué-Maritime a rassemblé 150 sportifs à Shell 14 dans le deuxième arrondissement de la capitale économique. Un accent particulier a été mis sur la formation pour rattraper le retard accumulé. Ainsi le mini-tennis a été crée pour initier les jeunes à ce sport olympique.

A cette occasion Firmin Oyono le président de la ligue de tennis de l’Ogooué-Maritime a évoqué le projet d’intégration du tennis dans les écoles « On a déjà contacté 10 écoles 5 ont déjà accepté. Le tennis en milieu scolaire a déjà fait ses preuves ailleurs. Nous allons juste reproduire ce système et l’adapter à nos réalités. »

Les nouvelles autorités du tennis ont procédé à cet effet à un recensement des écoles à travers la province. Le choix des écoles retenues s’est fait sur la base des structures ayant déjà des préaux et autres terrains pour faciliter la pratique du tennis. Pour assurer la réussite de ce projet, la ligue va recenser et former les professeurs de sports à la pratique de cette discipline .

Le président de la ligue de tennis de l’Ogooué-Maritime affirme avoir le soutien de la Fédération Internationale de Tennis pour le succès du mini-tennis dans sa localité. « Si tôt le travail terminé à notre niveau, on adresse une correspondance avec un dossier à l’IFT qui ensuite va nous envoyer du matériel, des raquettes, des balles et un budget. »

Au terme du mini-tennis en milieu scolaire, les meilleurs jeunes seront intégrés gratuitement dans les 3 clubs phares de la ville, Total, Shell et Sogara. Les jeunes vont participer chaque mois à un tournoi de mini tennis entre écoles, avant de jouer le championnat national.

La ligue mûrit déjà l’idée de faire la promotion du tennis à travers les deux autres départements de la province de l’Ogooué-Maritime.

Ainsi, Firmin Oyono et son équipe ont déjà l’accord de la société Shell pour se rendre dans la ville de Gamba au cœur du département de Ndougou. Le projet de développement du tennis à Omboué dans le département d’Etimboué est encore à l’étude.

Le nouveau bureau élu le 16 aout dernier a été présenté au public.

En plus d’être lui-même entraineur, Firmin Oyono va s’appuyer sur l’expertise deux autres techniciens, Arnaud Bikeli et Ismaël Mounguengui pour mener à bien les activités tennistiques dans la province de l’Ogooué-Maritime.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs