Tennis de table : Le collectif des athlètes de la sélection nationale porte plainte contre Edouard Missoni, directeur général du ministère des Sports

vendredi 23 octobre 2015 Sport


Le collectif des Panthères version Tennis de table vient de porter plainte contre le Directeur Général du ministère de la Jeunesse et des Sports du Gabon, Edouard Missoni Idembi auprès du conseil d’Etat pour injustice, intimidation, trafic d’influence etc.

Selon un document officiel parvenu à la rédaction de Gaboneco.com, un collectif regroupant les joueurs de l’équipe nationale du Gabon de tennis de table a porté plainte contre le Directeur général du ministère de la Jeunesse et des sports, Edouard Missoni Idembi auprès du conseil d’Etat pour injustice, trafic d’influence, intimidation etc.

Ci- après le contenu de la lettre des pongistes gabonais destinée au Président de la République :

« Nous le collectif des athlètes en équipe nationale de Tennis de Table du Gabon, venons par la présente lettre, déposer une plainte contre Monsieur Edouard MISSONI IDEMBI, Directeur Général des Sports auprès du Ministère de la Jeunesse et des Sports du Gabon.

En effet, nous dénonçons une attitude injuste envers notre discipline, dons les causes sont inconnues et pour laquelle des athlètes doivent payer un lourd tribut ; une injustice qui tue notre Fédération à petit feu et qui détruit, brise des carrières, des rêves, des champions.

Jusqu’à quand devons nous trouver juste une attitude qui brise des vies, qui nous rend inutile. Nous ne nous sommes pas porté le Gabon à cœur pour qu’il nous pousse à ressentir de la colère contre notre terre, notre pays.

Nous dénonçons :

Du trafic d’influence : en effet Monsieur le Directeur Général des Sports au Gabon, agit sur la Fédération sans aucune note, ni document : seulement des appels téléphoniques, des SMS (nocturnes), des réunions non officielles et bien d’autres..

Intimidation  : Quand le droit d’un individu devient payant au point de supplier à genoux avec des larmes qui coulent, lorsque la seule chose que tu veux faire pour le pays est lever haut le drapeau de ta terre ; on te traite comme un outil commercial. 

Injustice  : quand la tutelle oblige un conflit dans un milieu de paix, ou le dialogue et l’harmonie régnaient en maitres ; en créant des clans, des groupes. Ce n’est pas juste !

1. En 2014, nous n’avons participé à aucune compétition internationale, ni en Afrique, encore moins ailleurs.

2. 2015, notre Fédération n’a reçu aucun budget, quand bien même on sait que celui-ci avait été validé.

3. Nous avons été victimes de machination lors des Jeux Africains de Brazzaville 2015,

4. Toujours pas de compétitions internationales et pire, même celles nationales nous sommes suspendues ? Annulée, nous ne savons même pas…

5. La totale est qu’après nous avoir fait rater un partenaire, un sponsor, une marque telle que Butterfly : 1ère marque de Tennis de Table, au monde. Ils sont sur le point de nous faire perdre le plus gros de nos partenaire en celle de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine ; qui finance via ses partenaires, les stages de formations auxquelles participent chaque année, ce depuis 2013 ; 02 athlètes Gabonais, pour une durée de 02 Mois, sanctionné par un certificat. A Hangzhou en Chine.

6. Nous n’avons pas le droit de nous plaindre, nous ne devons rien dire. Ce n’est pas juste !

 

Excellence Monsieur le Président, nous ne supportons plus l’étouffement, nous aimons ce que nous faisons et ce que nous demandons n’est rien d’autre que de nous laisser faire ce que nous aimons. N’abattez pas nos rêves ainsi.

 

Nous demandons  :

Une indemnisation à chaque athlète pour trouble moral, du fait que nous étions bel et bien inscrit sur les listes de la Fédération Africaine de Tennis de Table en plus déjà programmés dans des poules pour la compétition des Jeux Africains de Brazzaville 2015  ; ils ont manipulé notre mental en nous faisant prier, espérer tous les jours.

Nous demandons à la tutelle de laisser Madame la Présidente de la Fédération gabonaise de Tennis de Table, Mme Bernadette NGUEMA, finir en paix son mandat, compte tenu de la qualité du travail abattu en si peu de temps.

La libération du budget 2015 de la Fédération Gabonaise de Tennis de Table (FGTT) pour l’organisation d’au moins une (01) compétition, afin de sauver l’année 2015.

La validation du programme des compétitions 2016 que soumettra la tutelle pongistes du Gabon au Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Le payement de la facture de Butterfly pour la crédibilité de la FGTT.

Une lettre d’excuses à l’endroit de la Fédération Africaine de Tennis de Table (FATT) et la Fédération Internationale de Tennis de Table (FITT) pour annulation de notre sanction.

Une lettre de la part du Ministère de la Jeunesse et des Sports à l’endroit de son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Gabon pour sauver notre partenariat et l’Open prévu pour l’année 2015.

En contrepartie nous nous engageons à :

Organiser la tenue d’une réunion entre la Présidente et ses Vices-Présidents ; celle-ci serra sanctionnée par la signature par tous d’une lettre de réconciliation.

Organiser la tenue d’une Assemblée Générale Ordinaire visant à la révision du bureau de la Fédération.

 

 

 Nous voulons la tranquillité dans notre Fédération, que personne ne vienne salir notre passion, c’est la raison pour laquelle au vu des éléments susmentionnés, nous faisons recours auprès de vous.

 

 Afin d’une part de savoir comment remettre notre bateau en marche, mais aussi et surtout nous demandons qu’on ne brise pas nos rêves, qu’on ne tue pas nos talents.

 

  Nous nous tenons à votre disposition pour une éventuelle rencontre que vous voudriez bien nous accorder.

 

 Dans l’attente d’une suite de votre part, nous-vous prions, Excellence Monsieur le Président, d’agréer l’expression de nos salutations sportives ».

 

 

Le collectif des athlètes en équipe national du Gabon,

 Version Tennis de Table.

  

 


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs