Taylor Mabika / Accusations de malversations contre l’ancienne équipe dirigeante de la FEGABOXE !

mercredi 13 juin 2018 Sport


Tombeur de l’Albanais Nuri Seferi au 12e round du championnat WBC francophone des lourds-légers à l’issue d’ un combat organisé par Yoka Events, spécialisé dans l’organisation d’événements sportifs et culturels, vendredi dernier au palais des sports de Libreville, Taylor Mabika s’est exprimé face à la presse lundi 11 juin dernier. Interrogé sur la contestation autour des ses victoires, Taylor Mabika s’est justifié et a pointé du doigt l’ancienne fédération gabonaise de boxe, dirigée par Clément Sossa Simawango qu’il a accusé de malversations financières.

Très heureux après son titre de champion WBC francophone vendredi dernier à Libreville, le porte-étendard de la boxe gabonaise Taylor Mabika s’est entretenu avec les membres de la presse lundi 11 juin 2018 dans les locaux de son promoteur Yoka Events. S’exprimant à propos de l’ancienne équipe dirigeante de la FEGABOXE, Taylor Mabika n’y est pas allé de main morte.

D’après Taylor Mabika, ses combats à domicile ne devraient souffrir d’aucune contestation d’autant plus qu’il a livré plus de combats à l’étranger qu’à domicile. Pour lui, combattre à la maison est au contraire une manière de faire la promotion de la boxe locale. Il cite d’ailleurs une légende comme Mike Tyson qui a livré le plus grand nombre de ses combats aux USA sans qu’il y ait débat autour de ses victoires.
Selon Taylor Mabika cette cabale, a été orchestrée par l’ancienne équipe fédérale qu’il accuse de malversations financières.

« L’équipe précédente utilisait mon nom pour sortir l’argent des caisses de l’Etat .J’ai dénoncé cela et tout d’un coup des gens se sont mis à salir mon nom et mes combats. Les ennemis de la boxe continueront à parler, ça ne va rien changer ! Si le peuple gabonais le veut , si j’ai le soutiens des partenaires comme Yoka Events je viendrais toujours me préparer ici et boxer à domicile » dixit Taylor Mabika
« (…) J’avais envoyé du matériel de boxe et demandé à la fédération de donner trois paires de gants à chaque boxeur .J’ai appris par la suite qu’elle avait remis à chacun qu’une seule paire de gants et que le reste avait disparu » a-t-il ajouté.

Des propos qui pourraient piquer au vif Me Clément Sossa Simawango, ancien président de la FEGABOXE et désormais président de la Confédération Africaine de Boxe (CAB).

Affaire à suivre !


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs