Taxis-compteurs à Libreville : Une escroquerie ?

vendredi 15 janvier 2016 Société & environnement


Ils ont été présentés comme le summum du confort et de la sécurité des transports urbains. Ils ont également été annoncés comme l’une des panacées aux problèmes de déplacement intra-muros à Libreville. Seulement ce tableau idyllique de la nouvelle branche de la Société Gabonaise de Transports (SOGATRA), taxi-compteurs peine à faire changer les habitudes des gabonais en la matière. Plus grave certains citoyens, considèrent ce nouveau service comme une belle escroquerie.

L’arrivée des taxi-compteurs de SOGATRA qu’on a présenté de façon théâtrale à la face des gabonais, a été saluée comme la solution idoine à la fin du calvaire des nombreux piétons de la capitale gabonaise. Dans le même registre, le Directeur Général d’alors, Alain Ndjoubi Ossami avait vanté le côté attractif desdits taxi-compteurs, prétextant que le prix était fonction du trajet et non une grossière spéculation des chauffeurs, comme cela se passe avec les taxis ordinaires.Une vraie opération de charme ! Et pour ce faire le marketing n’a pas fait dans la dentelle. Les mérites du compteur, des lieux spécifiques et stratégiques d’embarquement, de la sécurité et de la qualité d’accueil ont été révélés au grand public, avec beaucoup d’hyperbole. Comment ne pas saluer le service innovant ?

L’envers du décor !

Au-delà de la présentation irréprochable du nouveau service de la SOGATRA, on peut tout de même faire mention de quelques inquiétudes. D’abord, le système de facturation des taxi-compteurs est décrié par de nombreux clients. Ces derniers estiment qu’ils se font flouer par la SOGATRA. D’autres vont même jusqu’à préférer subir les tracasseries quotidiennes des taxis ordinaires. A titre d’exemple, pour un court trajet comme celui allant de Mbolo à la SEEG de la Peyrie, le compteur indique entre 1 200 et 1300 Fcfa, c’est selon. Pour la même distance, en empruntant un taxi ordinaire, le même client ne casquera pas plus de 500 Fcfa, sauf s’il désire prendre une course. Malgré, le bel argumentaire commercial des taxi-compteurs, il n’en demeure pas moins que les populations veulent avant toute chose pouvoir se mouvoir aisément et à prix raisonnable. Il est donc impérieux que la SOGATRA revoie la tarification de la branche des taxi-compteurs. Les têtes pensantes de cette société de transports urbains doivent impérieusement tenir compte du pouvoir d’achat des populations. 


CNN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs