Taekwondo : Les ambitions de Me Samuel Nzé à la tête du comité de normalisation

samedi 30 septembre 2017 Sport


World Taekwondo, la Fédération mondiale de taekwondo ne tolère plus le désordre qui règne au sein de cette discipline au Gabon. C’est pour mettre de l’ordre, que l’instance mondiale après s’être rendue sur place, a décidé de mettre sur pied un comité de normalisation avec à sa tête l’ancien président fédéral Samuel Nzé.

Il incarne désormais le renouveau du Taekwondo gabonais. Les plus hauts responsables de cette discipline dans le monde ont placé leur confiance en lui. Me Samuel Nzé est de retour après être resté plus de 4 ans dans l’ombre. C’est sur lui que repose le destin de cette discipline olympique au Gabon. Le comité exécutif de la Fédération mondiale de taekwondo a mis sous tutelle la fédération nationale. A la place un comité de normalisation est crée pour remettre de l’ordre dans la maison. Samuel Nzé est heureux de cette confiance placée en lui : «  Je dis d’abord merci à la fédération mondiale de taekwondo et l’union africaine de taekwondo qui m’ont choisi parmi tant d’autres pour présider ce comité de normalisation. C’est une tache lourde mais aisée dans la mesure où cette fédération je l’a connais suffisamment. Dans un premier temps il s’agira de procéder a un recensement des clubs et autres ligues et plus tard il y aura le toilettage des statuts et règlement intérieur. Au bout du compte je dois organiser une élection libre et transparente du prochain bureau de la fédération gabonaise de taekwondo. »

La prochaine élection du bureau de la fédération sera supervisée par la fédération mondiale de taekwondo et l’union africaine de taekwondo. Mais avant ce processus qui va durer quasiment un an, le bureau du comité de normalisation qui sera composée des présidents de toutes les ligues provinciales, va chaque 3 mois faire un rapport à l’union africaine de taekwondo qui est le gendarme du comité de normalisation. Pour faire bouger les choses, il faut des moyens financiers. Le nouveau président du comité de normalisation ne se fait pas de soucis : « Dans la lettre de cadrage de la Fédération mondiale de taekwondo, il est clairement mentionné que l’état gabonais va prendre en charge l’aspect financier. Donc probablement je vais avoir une mission de travail avec le ministère des sports pour voir comment faire. » L’ancien président de la fédération gabonaise de taekwondo de 2006 à 2013 pose un regard critique sur les dernières performances du taekwondo national : « Ce qui est sûr c’est qu’il y a eu plusieurs élections sans issues. Est-ce que c’est un problème de textes ou un problème d’homme ? Je vais voir tout cela. Mais une chose est sûre, il faut que les différents acteurs essaient enfin d’éteindre la hache de guerre s’ils aiment cette discipline. Parce qu’aujourd’hui on imagine ce qui agite les uns et les autres .Je ne veux pas en parler. Mais c’est triste pour avoir été médaillé olympique aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 grâce à Anthony Aubame, c’est regrettable de se retrouver au niveau ou nous sommes. De 2006 à 2013, nous étions champions d’Afrique Centrale durant près de 7 ans. Aujourd’hui nous sommes pratiquement les derniers. C’est le résultat de la mauvaise gestion prônée depuis la. Nous passons plus le temps à nous quereller. Donc cette petite guerre intestine je pense qu’il faut mettre fin à cela si nous voulons retrouver notre niveau d’antan. »

Pour les prochaines élections, la lettre de cadrage souligne bien que le président du comité de normalisation ne va pas se présenter. Un appel à candidature en bonne et due forme va être lancée pour l’élection fédérale au plus tard à la fin d’aout 2018.Me Samuel Nzé, 3e Dan, nouveau patron du comité de normalisation indique à juste titre qu’il a une expérience de près de 38 ans dans l’univers du taekwondo. Durant ses deux mandats il a été vice-président de l’union africaine de taekwondo et président de la zone 4 en Afrique centrale.


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs