Tabagisme : Une dangereuse addiction à combattre !

mercredi 1er juin 2016 Santé


La communauté internationale a célébré, hier 31 mai courant, la journée mondiale sans tabac. Considéré par l’Organisation Mondiale de la Santé comme un problème de santé publique, le tabac ne cesse de faire des milliers de victimes à travers le monde.

Célébrée à travers le monde, la journée sans tabac constitue une bonne occasion pour le personnel de santé de sensibiliser les populations sur les maladies découlant de la consommation du tabac. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le tabac sera d’ici 2020, la principale cause de décès et d’incapacité, avec plus de 10 millions de victimes par an. Pire, le tabagisme endeuillera plus de personnes à travers le monde que le Sida, la tuberculose, la mortalité maternelle, les accidents de voiture, les suicides et les homicides combinés.

Des estimations alarmantes ! Malheureusement, la planète entière est touchée par ce fléau, particulièrement les jeunes qui ignorent bien souvent les méfaits du tabagisme. Une cigarette allumée dégage environ 4000 composantes, parmi lesquelles l’oxyde de carbone, la nicotine et le goudron. Il est désormais établi que la nicotine est extrêmement nocive pour le pancréas. A en croire plusieurs études, 70% desfumeurs sont exposés, entre autre, à l’élévation du rythme cardiaque. Plus grave, la consommation de cigarettes constitue la première cause de cancer de poumon, du larynx, de l’œsophage, de la vessie et du rein, pour ne citer que ces pathologies. Soulignons que la simple inhalation de fumée peut provoquer également des cancers et autres maladies. En effet, plus de 90% des cancers du poumon, et près de 40% des bronchites chroniques sont dus à l’inhalation de la fumée de cigarettes.

Au Gabon, de nombreuses campagnes de sensibilisation ont été lancées par le ministère de la Santé pour réduire la consommation de tabac, surtout chez les jeunes qui constituent plus de la moitié de la population. Des ONG telle qu’ « Agir Pour le Gabon » mène cette lutte depuis plusieurs années maintenant. On se souvient qu’en 2015, un protocole visant à éliminer le commerce illicite du tabac a été mis en place par le ministère de la Santé, en collaboration avec l’OMS.

Le commerce illicite du tabac et de ses produits dérivés constitue non seulement un problème de santé publique mais entraîne aussi d’importantes pertes fiscales voire contribuerait à financer les activités criminelles transnationales. D’où la lutte contre le commerce illicite du tabac sur le territoire national gabonais.


MI

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs