Système bancaire : La BEAC abaisse de 50%, les coefficients des réserves obligataires

jeudi 7 avril 2016 Economie


La Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) vient d’abaisser de 50%, les coefficients des réserves obligataires applicables aux banques dans la sous-région. Par cette action, elle espère maîtriser l’inflation.

Contrairement à l’idée selon laquelle les organismes bancaires de la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEMAC), seraient en surliquidité, les banques de la sous-région, affiliées à la Banque centrale, font face à une « contraction des liquidités ». Laquelle contraction oblige le Comité de politique monétaire, (CPM), de la Banque des Etats d’Afrique Centrale, BEAC, à revoir ses politiques monétaires, notamment les coefficients des réserves obligataires de 50%.

Pour le Gouverneur de la BEAC, Lucas Abaga Nchama, l’enjeu d’une telle initiative recherche la maîtrise de l’inflation et à limiter le rôle de la BEAC dans le financement des économies sous-régionales.

« Cela va permettre de ne pas trop venir chercher l’argent à la banque centrale parce que cela leur coûte cher », explique Lucas Abaga Nchama. Selon le même interlocuteur, les réserves obligataires des banques dans les pays de la zone communautaire se situent entre 500 et 600 milliards de francs CFA.

Les réserves obligatoires sont des réserves financières que les banques et autres établissements financiers doivent déposer auprès de la banque centrale. Une diminution de 50% des coefficients de réserves permettra-t-elle réellement d’endiguer l’inflation ou même de limiter le rôle de la BEAC, quand on sait que certains établissements financiers particulièrement au Gabon font le marché ?


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs