Sur quel stade le National Foot se jouera à Libreville cette saison 2016-2017 ?

samedi 15 octobre 2016 Sport


A trois semaines du démarrage du National Foot prévu pour le 5 novembre prochain sur l’ensemble du territoire gabonais, bon nombre de supporters se demandent bien sur quelles installations sportives se jouera la compétition à Libreville ?

Victime de plusieurs critiques après sa décision de limiter le nombre d’étrangers à 4 au lieu de 6 par équipe et de nationaliser le poste de gardien de but dans les clubs , la LINAFP dirigée par Brice Mbika Ndjambou est aussi appelée par les férus du ballon rond à communiquer sur les stades qu’elle utilisera à Libreville dans le cadre de la nouvelle saison du National Foot qui démarre le 5 novembre prochain.

En effet, le stade Monedan de Sibang, principal aire de jeu utilisée par la LINAF depuis le lancement de la professionnalisation du football gabonais ne serait plus, selon son président Jean Boniface Assele, en mesure d’accueillir des matchs du National Foot.

Selon lui, ses installations ont été surexploitées par la LINAFP qui y faisait jouer pas moins de trois matchs par semaine. Les équipes du Nord du Gabon US Bitam et US Oyem qui ont vu leur stade d’Akouakam et de Gaston Peyrille réfectionnés en vue de la CAN 2017 ont terminé la saison dernière en recevant leurs adversaires au stade de Sibang. Une situation qui a contribué à dégrader davantage le gazon qui serait actuellement en réhabilitation.

Si pour plus d’un féru du ballon rond, une belle enceinte sportive et une belle pelouse ont impact sur la qualité du jeu produit par les équipes, la LINAFP aurait dû sérieusement songer au sortir de la saison dernière à trouver les moyens d’améliorer sa politique sur la question.

Comparé la saison dernière à un champ de patate, le stade du Canon FC 105 dénommé stade Idriss Ngari a lui aussi été victime de la surexploitation de son aire de jeu au point que celui-ci devienne un dilemme pour les joueurs sur le plan technique. Délesté presque totalement de sa pelouse le stade Idriss Ngari d’Owendo ne répond plus aux normes de la CAF.

Le stade synthétique de Nzeng-Ayong, censé servir pour le National Foot saison 2016-2017 comme dans le passé est aujourd’hui, un des endroits les plus prisés pour l’organisation d’ évènements politiques, culturels etc… En un mot sa gestion et son contrôle échappe à la LINAFP et même à la FEGAFOOT.
Dernièrement, le patron de la FEGAFOOT Pierre Alain Mounguengui qui s’était vu refuser l’utilisation du stade de Nzeng –Ayong en raison de la l’organisation d’un évènement culturel alors qu’il voulait faire jouer la finale de la Coupe du Gabon a du faire recours au stade ouvert du général Assele. Une situation qui avait fait les choux gras de la presse informée que l’instance faitière du football gabonais était dans l’incapacité jusqu’à un jour de la finale de trouver un stade libre et répondant aux normes standards.

Par conséquent, la question de savoir sur quels stades la LINAFP fera jouer les matchs du championnat de première division du football dit ‘’professionnel’’ pour cette saison 2016-2017 demeure donc en suspens quand l’instance sportive en charge de l’organisation du championnat national présente elle-même des faiblesses sur l’application de son cahier de charge soumis à chaque club sur la question .


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs