La politique étrangère russe au centre d’un échange avec la presse gabonaise

16 février 2017, 16:06, par oyane

Quel gâchis ! Ce monsieur est tout sauf sérieux. Il va de contradiction en contradiction ; tantôt c’est le peuple qui doit décider de son avenir, tantôt c’est le dialogue appelé par BOA l’assassin Biafrais, qui est la solution pour sortir le pays de l’engouffrement dans lequel il se trouve.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.