Dialogue politique : le comité ad hoc paritaire se prépare pour l’organisation de l’événement

16 février 2017, 17:33, par obagome

J’éprouve non pas de la pitié mais de la compassion pour vous et surtout pour nos enfants. Que le Tout Puissant nous pardonne de nos inepties. Nous avons vendu notre pays pour si peu. Un gabonais, qui a acquis une autre nationalité par adoption, ne peut se permettre de faire ailleurs ce que les enfants adoptés font chez nous. Et cela, avec notre complicité. Seigneur, ait pitié de nous...Oh mon Dieu ait pitié...de nos enfants à qui nous léguons notre pays composé d’injustes et corrompus (que nous sommes). Ait pitié Dieu....Mon frère, aidez moi à comprendre notre égoïsme et surtout notre égocentrisme.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.