Tsun’Ali dans l’administration : Assainissement de la gouvernance publique ou coup d’éclat ?

13 janvier 2017, 09:15, par jean charles masse

Nkany, ton "né-biafrais" devenu alain bongo dès son arrivée au Gabon en 1968, confié à léon paul ngoulakia pour son encadrement, aujourd’hui dit "ali bongo", devrait, pour crédibiliser sa trouvaille consistant en l’incarceration conjoncturelle de certains de ses co-voleurs de deniers publics, se démettre définitivement des responsabilités usurpées de président de la République, encore gérées il y’a encore quelques temps par accrombessi.
Nkany, saches qu’ entre 2010 et 2014, le Gabon a produit 30 000 miliards FCFA dont seulement 19 000 milliards feront l’objet de déclaration officielle, le reliquat prenant la direction dles paradis fiscaux.
Nkany, aucune circonstance atténuante pour le "né-biafrais". Seydou khane, pour ne citer que celui là débarqué au Gabon en culotte courte et babouches, est désormais consacré multimilliardaire avec le fruit de la prédation des fonds publics qu’il a tôt fait de déverser dans son Mali natal....au détriment des populations gabonaises abusivement et honteusement précarisées dans leur propre pays avec le soutien complaisant du "né-biafrais".
Nkany, le "né-biafrais" doit déguerpir tout simplement le plancher....

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.