Caricature/« Nom : Gabon », « Prénom : Xénophobe » : Grosse polémique sur la toile ! - commentaires Caricature/« Nom : Gabon », « Prénom : Xénophobe » : Grosse polémique sur la toile ! 2019-02-08T19:30:49Z http://www.gaboneco.com/caricature-nom-gabon-prenom-xenophobe-grosse-polemique-sur-la-toile.html#comment11295 2019-02-08T19:30:49Z <p>Le sujet est très intéressant dans le contexte de globalité où nous sommes plongé. Les gabonais sont ils xénophobes plus que les autres humains ? Je serai tenté de dire non. Je m'explique. L'histoire de l'humanité nous enseigne que les hommes ont toujours leur Instinct animal en avant pour faire face à l'adversité. Le Gabonais n'y échappe pas : il urge de faire une psychanalyse de l'histoire du Gabon. Primo, le référentiel culturel dans lequel s'est effectuee notre éducation détermine fortement nos stéréotype à l'endroit de notre environnement. Rappeler vous qu'à l'époque coloniale et jusqu'aux années 1970 , Le peu d' empathie que manifestait les uns les autres les groupes ethniques du Gabon selon que l'on est du sud ou du Nord. Cette attitude s'est illustrée jusque dans l'arène politique gabonaise à l'orée des indépendances. La seconde évolution vers la xénophobie 'est apparue après le boom pétrolier des années 70 et le recours à la main d'oeuvre étrangère à été un terau pour l'enracinement et l'afflux des étrangers au Gabon. En sus de ce cocktail, de nombreux épisodes d'expulsion de vague d'étrangers a fini par nourrir l'inconscient du peuple Gabonais quand à leur prétendu supériorité sur l'être étranger.<br class="autobr" /> Le Gabonais a été nourri sur plusieurs générations sur ce complexe de supériorité jusqu'à croire qu'il n'est fait que pour travailler au bureau. Pendant ce temps, Le discours politique était en parfait contradiction avec les faits. Car, il suffit de regarder les ménages de ces hommes politiques pour voir qu'ils on pour compagne une ou plusieurs étrangeres et plusieurs travailleurs à plus de 90/100 des étrangers. <br class="autobr" /> En somme la xénophobie du Gabonais actuellement est le relant des années d'incorporation dans la manière de penser des gabonais. Le retour de bâton sur les hommes politiques actuellement au regard de leur volonté d'inclure les nationaux d'origine étrangère à des postes politiques est mal vécu à cause de leurs machination Passées à prendre les étrangers pour des alibis de tout le mal Gabonais.</p>