Gouvernance : « Place à la confrontation », dixit Jean Ping - commentaires