Edito : Gabon en « mode brouillon » ? - commentaires