Démocratie gabonaise : Entre paradoxe et malaise… - commentaires