Soupçons de détournements : Gabon Télévision et Radio Gabon dans le viseur du SYNAPAP

jeudi 8 décembre 2016 Société & environnement


Le Syndicat national des professionnels de l’audiovisuel public (Synapap) accuse les Directions générales des entités Gabon Télévision et Radio Gabon, deux médias publiques, d’avoir détourné les sommes de 1.000.000.000 francs CFA, emprunté à BGFI et 186 000 000 de francs CFA, une manne issue des recettes publicitaires annuelles et de la subvention attribuée par l’Etat.

Voici une affaire qui devrait mettre de l’huile sur le feu et raviver les tensions entre le Synapap et les Directions générales de Gabon Télévision et de Radio Gabon. D’ailleurs une plainte datée du 5 décembre courant contre les deux Directions générales, a été déposée auprès du Président de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCI). Les Syndicalistes dénoncent de grosses anomalies financières, 1 000 000 000 francs CFA et 186 000 000 de francs CFA (cumulatif) qui sont mystérieusement volatilisés. Mis en évidence au cours de l’Assemblée générale organisée dans les locaux de la première chaine de télévision, hier, Mercredi 7 décembre courant, les syndicalistes montrent que la première somme emprunté à BGFI Bank, destiné au départ à dynamiser le fonctionnement de la chaîne a pris des chemins détournés.

Conséquence : le paiement des salaires des collaborateurs extérieurs, les frais de productions et les salaires de quelques responsables n’ont pas été réglé faute de moyen. Du reste, précise la plainte, « cet emprunt n’a pas suivi les démarches administratives habituelles mais aussi celui-ci n’étant pas une priorité », car la chaîne produit chaque année des recettes de l’ordre d’un milliards de francs CFA voire plus clament haut et fort les syndicalistes. À Radio Gabon, la gestion des recettes publicitaires estimées à 36 000 000 de francs CFA et la subvention de 150 000 000 francs CFA attribuée par l’Etat constitue la pomme de discorde. Question que se pose le syndicat : Où est passé cet argent ? La réponse à en lire la suite de la plainte du syndicat se trouverait certainement dans la création d’une radio thématique qui devait être inaugurée ce mois de décembre. A quoi servira-t-elle quand on sait que Radio Gabon « peine à fonctionner » ?, s’interroge encore le syndicat. A qui incombe la responsabilité de ces détournements ? Affaire à suivre...


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs