Services de paiement : La nouvelle réglementation dans les tuyaux de la normalisation en zone Cemac

mardi 23 juillet 2019 Economie


A Ndjamena au Tchad, les nouveaux modes de transactions financières ont été au centre hier, lundi 22 juillet, d’une rencontre des différents organes superviseurs de l’environnement bancaire et financier de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC).

Comment faire arrimer la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) aux nouvelles exigences règlementaires de paiement bancaire ? Tel était la question au cœur des préoccupations de l’ensemble des organes superviseurs de l’environnement bancaire et financier de la sous-région (BEAC et Cobac), réuni hier lundi 22 juillet à Ndjamena au Tchad. La rencontre dont l’importance n’est plus à prouver avait pour finalité, d’implémenter cette nouvelle réforme dont le cheminement tire son essence de l’apparition des nouveaux modes de paiement bancaire comme le mobile banking apparu il y a quelques années.

En effet, à Ndjamena, il était question pour les organes superviseurs du secteur financier de tout passer en revue : les responsabilités de supervision, la surveillance bancaire (banque centrale), les conditions d’autorisation des établissements de crédit et de microfinance d’exercer et de faire usage de ces nouveaux modes. Une nécessité qui vise selon le gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli,à « doter l’environnement bancaire et financier sous-régional d’instruments adaptés qui s’assortissent au corpus réglementaire de la Cemac ».

Grâce à cette nouvelle réglementation, il ne devrait plus y avoir de dichotomie entre monnaie électronique et compte de paiement. Une avancée qui met un terme à la confusion voire, au cafouillage qui subsistait entre les banques classiques et les nouveaux modes de paiement, faciliter par l’accès généralisé des populations de la sous-région à la téléphonie mobile.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs