Semaine mondiale de l’entreprenariat : Une célébration sur fond de défis au Gabon !

mardi 13 novembre 2018 Economie


Organisée du 12 au 18 novembre courant, la semaine mondiale de l’entreprenariat durant laquelle l’opportunité sera donnée aux leaders d’opinion et autres décideurs « d’améliorer » le cadre local des affaires.

« Comment offrir des opportunités d’emplois et d’autonomie à plus de 300 000 Gabonais en âge de travailler ? », cette question posée par le Patron du Bureau de coordination du Plan stratégique Gabon émergent (BCPSGE), Liban Soleman, à l’occasion des assises de l’entreprenariat et des PME/PMI, lancées le 12 novembre au siège de l’Agence nationale de la promotion des investissements privés (ANPI) laisse entrevoir une interrogation fondamentale inhérente au développement économique et social. Par le moyen de mécanismes divers d’incitation à l’autonomisation, l’Etat s’est souvent posé cette question mais sans jamais parvenir à un résultat concret et satisfaisant.

La mise en place du Grand prix de l’excellence, la naissance des incubateurs à travers le pays, l’existence des prix et concours n’ont jamais été aussi actifs que lors de cette décennie. Toutefois, leurs rendements ou retombées sont sujets à caution. Pour quels résultats ? S’interroge le plus souvent l’opinion. L’érosion de la croissance économique, le chômage, des questions sous-jacentes à l’essor de l’entreprenariat manquent de repères au Gabon, malgré les réformes et politiques publiques mises en place. A la recherche d’un palliatif à la crise de la croissance et de l’emploi qui accable actuellement le Gabon, l’Etat par l’apport du Programme de relance économique (PRE) promeut la diversification de l’économie en ciblant des secteurs clés tels que l’agriculture, l’agro-industrie, l’industrie, le bois, le numérique et, etc., pour renforcer le tissu économique.

Cette stratégie économique de forme et non de fond est loin d’être un impératif national. Des mesures d’incitation à l’entreprenariat existent mais leur rendement demeure encore mitigé. Peu d’entre elles sont bénéfiques aux demandeurs d’emploi encore moins pour la vitalité financière du pays. « (…) Nous devrions parvenir tous ensemble à renforcer le tissu économique local afin de parvenir à diversifier l’économie du pays… », souligne Radia Garrigues, directrice exécutive de JA Gabon dont l’interpellation rejoint l’appel de ses pairs. Comment donc soutenir le développement de l’entreprenariat au Gabon et faire participer ce pôle économique à la croissance ?


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs