Semaine de la Musique : Charlotte Dipanda, Josey et Koffi Olomidé embrasent Port-Gentil !

lundi 20 juin 2016 Culture & people


Port-Gentil était le week-end écoulé en effervescence. Charlotte Dipanda, Josey et Koffi Olomidé, les trois artistes de renommée internationale invités au Gabon dans le cadre de la « Semaine de la Musique » ont émerveillé les fans.

Sur la scène de la foire municipale de Port-Gentil, c’était un défilé de grosses pointures de la musique africaine servi aux populations. Charlotte Dipanda, Josey, Koffi Olomidé accompagné de Cindy le Cœur, la fille à la voix « magique » comme il la qualifie y compris le mythique Quartier Latin composé de sa nouvelle génération étaient tous présents pour le 1er acte de l’actuelle Semaine de la musique. Un temps d’euphorie musicale qui n’a pas laissé le public port-gentillais indifférent.

De « Elle ne l’a pas vu » de Charlotte Dipanda à « Kénè so », titres très en vogue au Gabon à « Diplômes », ce titre taillé sur mesure pour les hommes par Josey, aux classiques ndombolo de Koffi Olomidé tels que « Affaire d’Etat », « Loi » ou encore « Effrakata » au célèbre et actuel « Selfie », les résidents de Port-Gentil se sont régalés avec en prime du « live » ! Quoi alors de mieux que la folie des « filles » et la génération relookée des musiciens de Koffi Olomidé pour captiver le plus grand nombre.

Une expérience rare ! En effet, la capitale économique qui a ouvert le bal des spectacles de la Semaine de la musique. « Un honneur » pour le gouverneur de l’Ogooué-Maritime, Martin Bonguikouma.« Le gouverneur que je suis se réjouit de cet évènement. Pour nous, c’est une joie que de voir toute cette communion autour de l’artiste principal qu’est Koffi Olomidé », a-t-il déclaré durant ce spectacle auquel il a assisté.

Titres sur commande

« Non ! On ne veut pas ça ! ». Décadence de programme, symbiose avec le public, les artistes, particulièrement, Koffi Olomidé étaient par moment obligés de satisfaire les exigences du public. On aurait dit une sorte de commande musicale comme souvent vécue dans les cérémonies. Et l’artiste s’est bien prêté au jeu ! Et pour preuve, le Ndombolo a pris le dessus sur la rumba durant le spectacle. Nostalgie, oblige !

Participation locale

A Port-Gentil, Charlotte Dipanda, Josey et Koffi Olomidé n’ont pas monopolisé la scène. Des artistes locaux originaires de la capitale économique dont le vainqueur du Ndoss Urban Hit Show 2013, Still Awax, disparu depuis lors, la génération montante d’artistes Hip-Hop, ainsi que Landry Ifouta se sont donnés à l’exercice. Coté Libreville, c’est Tempete du Dezert, Shan’l, BGMFK qui ont pris part à l’évènement.
Belle initiative pour un début de vacances scolaires. « Ce type de spectacle est une occasion pour nous de nous divertir, d’apprécier les titres des artistes qu’on apprécie car les activités de divertissement en manquent beaucoup dans cette ville. Notre quotidien est routinier », s’est ainsi exprimé un jeune de la cité économique rencontré au moment du spectacle.


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs