SEEG-PNUD : Un mémorandum pour l’électrification, l’adduction en eau potable et l’assainissement des établissements scolaires du Gabon

samedi 20 février 2016 Société & environnement


La Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le ministère de l’éducation nationale se sont inscrits hier, au Méridien Ré-Ndama de Libreville dans un partenariat pour l’électrification, l’adduction en eau potable et l’assainissement des établissements scolaire du Gabon.

Une centaine d’établissements publics, enclavés ou non bénéficieront d’un appui de la part de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour l’électrification, l’adduction en eau potable et l’assainissement des établissements scolaires du Gabon. Le partenariat vise notamment les écoles les plus défavorisées des zones urbaines et rurales.

C’est la première fois qu’un tel cadre collaboratif réunissant différents acteurs aux spécificités différentes et dont l’apport converge vers un même objectif : accompagner le gouvernementgabonais dans son effort pour l’éducation des jeunes. « Nous avons besoin pour nos écoles, pour nos lycées et collèges sur l’ensemble du territoire de la république d’être accompagné. Nous sommes demandeur de réhabilitations nombreuses au centre desquelles se trouvent les questions d’approvisionnement en eau et électricité. Nos installations sont souvent vieillissantes  », a souligné David Ikoghou Mensah, directeur de cabinet du ministère de l’Education nationale.

D’autres entreprises comme la SEEG qui a décidé de mettre à contribution sa responsabilité sociétale sont appelées à se joindre à cette initiative. L’école publique de Matanda II à Port-Gentil sera le premier établissement à bénéficier de cette initiative. Pour Jean-Paul Camus, directeur général de la SEEG, « Ce projet a une forte valeur ajoutée sociétale qui favorise l’éducation, la formation et l’insertion des jeunes gabonais », projet auquel la société à laquelle il appartient est fière d’y prendre part.

« Ce programme envisage d’aider les jeunes garçons et les jeunes filles dans leurs écoles en y construisant des toilettes car le raccordement à l’eau va permettre d’avoir des toilettes digne de ce nom mais va également permettre d’éduquer les enfants par rapport à certaines épidémies », souligne Marie Evelyne Petrus Barry, représentant résident du Pnud au Gabon.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs