Secteur pétrolier : 35 blocs pétroliers mis aux enchères en juin prochain

vendredi 5 avril 2019 Economie


Le ministre du pétrole, du gaz et des hydrocarbures, Pascal Houagni Ambouroue, a annoncé, jeudi 4 avril, la mise en vente prochaine aux enchères de 35 blocs pétroliers en off et on shore.

« Pour le mois de juin, nous allons lancer un appel d’offre qui va permettre à ces investisseurs de pouvoir venir au Gabon, explorer notre bassin sédimentaire… ». C’est l’annonce faite par le ministre du Pétrole, du gaz et des hydrocarbures, Pascal Houagni Ambouroue au micro de Radio France internationale (RFI). Selon le ministre, cela fait quatre ans que le Gabon est resté sans exploration. Sans une telle activité a-t-il fait remarquer, « il n’y a pas de découverte ». Ainsi donc, dans le cadre d’une vente spécialisée, 35 blocs pétroliers en off et onshore seront disponibles. « (…) 23 sont en offshore profond, 12 en offshore conventionnel. C’est donc 24 sociétés qui ont manifesté leur intérêt, 18 sociétés en offshore peu profond, et 6 sociétés en offshore profond et ultra profond » a indiqué le ministre qui se réjouit des « retentissements » de cette opération qui attire un bon nombre de société qui veulent accompagner le Gabon dans la relance de sa production pétrolière.

La démarche empruntée par le Gabon sera tout à fait différente. A la différence des opérations de mise en vente des blocs pétroliers souvent effectuées dans le passé, le Gabon envisage de passer par une nouvelle méthode en minimisant les contrats de gré à gré et optant désormais pour un éventail plus large des acheteurs. « Il n’est pas question d’aller de gré à gré, mais de proposer à la communauté pour avoir le maximum de chance d’avoir les meilleurs sociétés qui souhaitent venir au Gabon prospecter un bassin vierge » a fait remarquer le ministre. L’enjeu de cette vente qui va se dérouler en juin prochain est de relancer la production de pétrole au Gabon qui connaît une significative baisse de 6% en 2018.

Ce qui représente 187 000 barils par jour au cours de cette année contre 198 000 en 2017. Pour lever les obstacles de la relance de la production pétrolière, le gouvernement via son ministère de pétrole, gaz et hydrocarbures a mis sur pied, récemment, un nouveau code des hydrocarbures plus souple et qui offre de nombreuses garanties aux entreprises désireuses de se lancer dans ce secteur.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs