Secteur bancaire : Et si l\’avenir était africain ?

samedi 12 décembre 2015 Economie


Avec des parts de marché respectives de 14 % et 13 % en Afrique francophone, les groupes bancaires panafricains, Ecobank et Attijariwarafa présents au Gabon garantissent de bonnes perspectives d\’avenir à la clientèle du continent.

Des banques africaines au devant de la scène du secteur bancaire en Afrique francophone ! Le fait est nouveau ! Et pour cause, BNP Paribas, la Société Générale, le Crédit Lyonnais et le Crédit Agricole, (tous établissements bancaires français) ont toujours été en tête du peloton. La donne semble en passe de changer, car les groupes bancaires africains Ecobank et Attijariwarafa ont respectivement 14 % et 13 % des parts de marché en Afrique francophone.

 

De leur côté, les banques françaises pour la plupart s'effacent progressivement du secteur. Seul BNP Paribas résiste. Ses parts de marché ont connu une chute importante de trois points passant de 8 % à 5 % depuis 2007. L'erreur des banques françaises, souligne Paul Derreumaux, économiste et président d'honneur du groupe Bank of Africa, a été de trop concentrer les efforts sur les grands comptes, (Entreprises et gros clients). Ce dernier estime que les banques françaises, perdent du terrain en Afrique du Nord.

 

La présence en effet de ces deux établissements bancaires se fait de plus en plus importante en Afrique. Malgré cet horizon rassurant, les banques panafricaines doivent encore redoubler d'efforts et renforcer la bancarisation des populations.

 


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs