Secteur bancaire : Attijariwafa lance le Club Afrique Développement

vendredi 29 janvier 2016 Economie


Attijariwafa Bank, maison mère de l\’Union Gabonaise de Banque (UGB) lance ce vendredi 29 janvier 2016 à Libreville, le Club Afrique Développement. Un cadre d\’échange qui ouvrira des perspectives d\’affaires pour les chefs d\’entreprises et leaders économique du continent.

Le Club lancé aujourd'hui est une sous-déclinaison du Forum International Afrique Développement, organisé depuis quelques années par Attijariwafa Bank au Maroc. Laquelle banque va créer un cercle d'"affairistes "dynamique, capable de "pérenniser l'esprit du forum" et d'agir positivement à l'échelle des pays pour l'avenir du continent.

Le Club Afrique Développement sera une plateforme de rencontre et d'échanges entre porteurs de projet et investisseurs du continent. Objectif : bâtir un réseau interafricain de décideurs et d'opérateurs économiques, générateur d'opportunités de développement et de réflexions sur les échanges et les investissements sur le continent", expliquait en décembre 2015 Mohamed El Kettani, président directeur général d'Attijariwafa Bank, lors de l'annonce de lancement du Club.

Selon la banque, les adhésions à ce club sont "effectivement ouvertes" depuis le 25 janvier dernier. "Et les futurs membres du Club devront encore se manifester lors de la prochaine édition du Forum qui se tiendra à Casablanca ce mois de février ", explique-t-elle. Après le Maroc, la Côte d'Ivoire et le Cameroun, la capitale gabonaise est une autre ville africaine à accueillir cette plateforme aux opportunités d'affaires immenses.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs