Salle de spectacle : Ali Bongo Ondimba offre le Komo aux artistes ?

samedi 28 mai 2016 Culture & people


Dépourvus de salle de spectacle depuis la fermeture de Gabon Expo, les artistes gabonais auront désormais le Komo à leur disposition dans le cadre d’un partenariat public privé, a indiqué le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba qui s’entretenait hier vendredi 27 mai avec ces derniers au palais du bord de mer de Libreville.

Acteur de l’amélioration du statut de l’artiste gabonais, Ali Bongo Ondimba vient d’instruire la mise à disposition de la salle de spectacle du cinéma le Komo de Libreville aux Hommes de culture, dans le cadre d’un partenariat public-privé. En effet, après avoir écouté les doléances des artistes, notamment le problème de salle de spectacle, des droits d’auteurs, la suspension brutale de la nuit de la musique, le Chef de l’Etat a pris certaines mesures dont la mise à leur disposition des locaux du cinéma le Komo.

« S’agissant des espaces d’expression culturelle, non seulement, nous allons réhabiliter la salle de spectacle du Ministère de la Culture, mais également, nous allons mettre à votre disposition, dans le cadre d’un partenariat public-privé, la salle de cinéma le Komo. Toutes choses qui permettront de soutenir la création et l’expression artistique dans notre pays », a déclaré le Président de la République.

Ali Bongo Ondimba, n’est pa non plus s resté insensible à la problématique des droits d’auteurs. « Pour revenir au bureau des droits d’auteur, j’ai entendu votre impatience. C’est pourquoi, afin de permettre le démarrage effectif de ses activités, j’ai décidé d’apporter un soutien personnel pour son fonctionnement. Cette aide sera effective dans les tous prochains jours. Je préfère dès à présent vous dire que je veillerai à ce que cette contribution soit utilisée à bon escient », a-t-il déclaré.

Autre instruction présidentielle, celle relative à la nuit de la musique. « La grande nuit de la musique, initiative privée à l’origine, doit renaître et être accompagnée par l’Etat. Je demande au Gouvernement d’y veiller dès cette année. De même que je lui demande l’organisation de la semaine culturelle gabonaise pour le mois d’août et d’en faire un rendez-vous annuel  », dixit Ali Bongo Ondimba.

La littérature n’a pas été occultée. «  Pour ce qui concerne la création littéraire et l’encouragement des éditeurs locaux, j’ai instruit le Ministre de l’Education nationale pour introduire davantage d’ouvrages d’auteurs gabonais dans le cursus scolaire de nos enfants  » a annoncé le Premier Magistrat gabonais

.

Apparemment satisfaits du discours de leur interlocuteur, les artistes présents parmi lesquels Martin Rompavet, Makjos, Defundzu, Baponga, Arnold Djoud, Queen Koumb, Vickoss Ekondo, Patience Dabany, Shanel la Kinda, Arnaud Eyaga, A2T, DBS, Larynx Offishial ont offert à leur hôte des tableaux, en guise de remerciement.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs