Rugby : « Notre ambition, avoir des internationaux dans la première équipe nationale du Gabon », Dixit Laurent Dussart

mardi 15 novembre 2016 Sport


Unique équipe de Port-Gentil à participer au premier championnat national de rugby, « Les Margouillats de Port-Gentil », en plus de vouloir terminer le championnat sur le podium, prône la formation et les valeurs véhiculées par la balle ovale. Mieux, l’équipe ambitionne d’avoir des internationaux dans la première équipe nationale du Gabon. Entretien avec le président des Margouillats de Port-Gentil, Laurent Dussart….

Gaboneco.com (GE) : Mr le président comment se porte votre équipe après les deux premières journées du championnat ?

Laurent Dussart (LD) : Notre équipe se porte bien. Le week-end dernier, on a encaissé notre première défaite à Port-Gentil contre le Racing Club de Libreville (6 à 21). Lors de la première journée à Libreville, nous nous sommes imposés (16 à 11) devant le rugby fan du camp de gaule. Là je viens d’apprendre que le week-end prochain on ne va pas jouer parce que l’équipe du rugby club d’Oyem a déclaré forfait. Faute de moyens, elle ne pourra pas effectuer le déplacement de Port-Gentil.

GE : Quels sont les objectifs que vous vous fixez pour ce premier championnat qui compte 7 clubs ?

LD : Nous voulons terminer parmi les 3 premières équipes à la fin du championnat. L’année dernière on a réussi à accéder en finale, mais on n’avait pas participé à tout le championnat donc ce n’était pas très cool pour toutes les autres équipes qui se sont battues toute l’année. Là maintenant, nous allons tout faire pour nous battre durant toute la saison pour finir sur le podium.

GE : Qu’allez-vous faire face au Racing Club de Libreville qui a tout gagné l’année dernière et qui vient de vous battre en championnat ?

LD : On va les affronter à l’extérieur et on va tout faire pour gagner.

GE : Que vous inspire le premier forfait du rugby club d’Oyem ?

LD : C’est vrai que les moyens font défaut. Et c’est toujours compliqué. Mais nous au niveau des Margouillats de Port-Gentil, nous avons des subventions de certaines sociétés. On va se débrouiller pour assurer tous nos matchs. Il s’agit pour nous de ne pas déclarer forfait. Cela fait plusieurs années que l’on se bat pour exister. Maintenant que nous sommes en plein dans le championnat on va être présent. Même si il faut aller en pirogue deux jours avant ou passer par la route, on va y arriver.

GE : Dans votre équipe quelle place accordez-vous à la formation ?

LD : Chez nous la politique, c’est la promotion des valeurs du rugby que nous inculquons aux jeunes et le développement de ce sport. Nous invitions tous les jeunes à venir découvrir ce sport.

GE : Le Gabon vient de créer une fédération nationale de rugby, quelles sont les rapports du Gabon avec la Confédération Africaine de Rugby, (CAR) ?

LD : Notre demande d’affiliation au niveau de la Confédération Africaine est très avancée. Le Président de la fédération va partir en décembre prochain au Kenya pour la réunion de la CAR. Cela va se faire rapidement. Juste après l’affiliation on aura notre équipe nationale.

GE : Le président de la fédération gabonaise de rugby disait qu’à travers ce premier championnat, il faut mettre en place la première équipe nationale du Gabon pour participer aux compétitions sous régionales. Vous avez l’ambition d’avoir des internationaux au sein de votre club ?

LD : Nous avons cette ambition. Il nous faut des internationaux. J’ai discuté avec le vice-président de la fédération gabonaise de rugby. Il me disait qu’il allait être présent à Port-Gentil pour tous nos matchs, afin de voir notre effectif et intégrer certains éléments en équipe nationale. Je vais me battre pour que cela se fasse. Mais les joueurs doivent jouer à fond pour mériter d’être en sélection.

GE : Port-Gentil est une ville de sable est ce que le rugby peut se pratiquer sur tous les terrains ?

LD : Non il est impossible de jouer au rugby sur du sable et sur une pelouse synthétique. Heureusement que TOTAL nous donne son stade Anselme Ambonguilat qui est dans un bon état avec une bonne pelouse. Il y a aussi le stade Victor Vacher de SOGARA qui est en réfection pour la Can de football. Il y aura forcément une belle pelouse. Peut-être que nous allons utiliser le nouveau stade de Ntchengue après la Can. On va faire la demande qu’il faut pour avoir accès à cette nouvelle infrastructure.


Propos recueillis par YAO

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs