RN1 : Le plan d’« urgence » n’a pas été efficace

lundi 18 novembre 2019 Société & environnement


Des images amateurs, filmées par des automobilistes, mettent en lumière des difficultés de circulation sur la route nationale 1à la lisière de Libreville soit, moins d’un mois après la mise en place du Plan d’intervention rapide par l’ancien Ministre des travaux publics, Justin Ndoundangoye.

Les travaux effectués par l’ancien Ministre des travaux publics, Justin Ndoundangoye, sur l’axe routier Nkok-Pk80 à hauteur de 900 millions de francs CFA, pour « améliorer les conditions de circulation, en attendant les grands travaux de la Transnationale… » n’ont servi à rien. Faute de bitume, la latérite posée sur la voie lors de ces récents travaux a eu pour conséquence, de causer des bourbiers au point que des véhicules, transporteurs de marchandises en l’occurrence se retrouvent en permanence, pris dans en étau.

Ce plan d’intervention rapide n’a visiblement pas été efficace, puisque cette action ministérielle d’ « urgence » n’a pas permis de chasser le « naturel » qui semble bien être revenu au galop. Se déplacer sur ces deux extrémités relève toujours du calvaire sinon de l’audace. C’est à croire que les fonds débloqués, directement puisés dans les caisses de l’Etat ont été d’aucune utilité. De l’argent public volatilisé dans l’air qui aurait pu cependant, servi une autre cause. C’est ici reconnaître que le Ministre sortant, Justin Ndoundangoye avait minimisé l’inefficacité de son « Plan », alors que tout sembler présager un échecau regard de la saison actuelle.

Si la Rédaction de www.Gaboneco.com, dans une de ses articles, à l’occasion du lancement de ces travaux avait mis en avant la possibilité de retomber dans les mêmes travers en mettant en avant, « la recrudescence des pluies diluviennes en cette période de l’année et le manque de bitume sur la chaussée (…) » qui pourraient constituer un frein à l’action posée par les autorités compétentes, force est de constater que ces autorités auraient dues, soit s’occuper de l’aménagement total de ce tronçon, soit attendre comme annoncé, le démarrage effectif des travaux de la « Transgabonaise » pour prendre soin de cette route, surtout que le tronçon figure dans le projet.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs