Revue de presse :Démission de Ntoutoume Emane, la crise au sein du PDG, la montée au créneau de Patience Dabany

mercredi 14 octobre 2015 Speciales


S’il est des sujets qui n’ont pas manqué d’être retournés dans tous les sens par la presse gabonaise la semaine écoulée, la démission de Jean- François Ntoutoume Emane du Parti démocratique gabonais, la crise au sein du PDG avec l’intervention de Patience Dabany, mère du président Ali Bongo Ondimba, face au Directeur de cabinet de ce dernier Maixent Accrombessi et Yves- Fernand Mamfoumbi qu’elle rend en partie responsable de ce qui est reproché à son fils, l’affaire Serge- Maurice Mabiala et l’organisation du forum citoyen par le journal français « Libération », ont sans nul doute été ceux qui ont le plus noirci les pages et colonnes de nos confrères.

Si du côté de la majorité, les titres ont été assez souples comme à leur habitude, traitant les nouvelles comme si tout allait de soi, l’opposition, habituée à faire choux gras de ce qu’elle considère comme des abus ou des bourdes de la part de la classe dirigeante, c’est de bonne guerre, s’est délectée de ce qu’il y ait une crise profonde au sein du parti au pouvoir à l’approche de la présidentielle de 2016, arguant que cela pourrait l’aider efficacement à bouter hors du palais présidentiel Ali Bongo Ondimba.

Quand « Nku’u, le Messager » parle du départ de Jean- François Ntoutoume Emane, il affirme sans ambages que l’ancien Premier ministre quitte un navire en plein naufrage non sans rappeler qu’il s’agit là de la saignée qui continue, « Le Temps » renchérit « Démission de Jean- François Ntoutoume Emane , PDG : le « Titanic » continue de sombrer », alors que « Le Témoin » avance qu’en démissionnant du PDG, Ntoutoume Emane ouvre son propre procès » en osant franchir le Rubicon, que « La Doc » qui semble tenir des propos similaires écrit « Turpitudes politiques, Jacky ou la perdition d’un âge » et que « Gabon d’Abord » qui donne l’impression que rien de trop grave ne s’est produit traite ladite démission d’irrévocable virage de Jean- François Ntoutoume Emane, histoire de dire que cela était prévisible tant l’homme multipliait des reproches à l’endroit de celui dont il a soulevé le bras lors de la campagne de 2009.

 Pour coller à l’échéance à venir, le journal « L’Objectif » parlant d’ « Héritage et Modernité » dit du mouvement qu’il est à la croisée des chemins, notant que les tenants de la fronde au sein du PDG, sont aujourd’hui partagés entre le pouvoir et l’opposition, en panne qu’ils sont de stratégies et de ressources. Quand du côté du « Temps », l’on se pose la question de savoir si « Héritage et Modernité » prendra sa revanche d’ici 21 jours.

Jetant un regard pour le moins global sur la crise au sein du parti au pouvoir, allant jusqu’à en ressortir quelques unes des conséquences, « Le Nganga » signe « Patience Dabany pète un câble contre Accrombessi et Manfoumbi » ajoutant que « le PDG ne tient plus debout et, les ondes de cette désintégration sont allées directement toucher la mère du président gabonais, Joséphine Nkama ». « Le Nganga » très prolixe va même plus loin lorsqu’il souligne que Patience Dabany a souvent cru qu’Ali se relèverait. Malheureusement, elle constate avec stupéfaction que comme Maeva, « Ali n’écoute plus personne ». Le même « Nganga » écrit que derrière la démission de Jean- François Ntoutoume Emane, le plan de rechange du PDG pour dégager Ali Bongo. L’affaire Mabiala, avons- nous dit, n’a pas laissé la presse gabonaise de marbre puisque « Le Nganga », encore lui, s’y est vraiment intéressé. Tout en notant que le PDG est dans un tourbillon sans fin, le journal écrit « Affaire Serge- Maurice Mabiala, les avocats dénoncent une justice à tête chercheuse, alors que « Gabon d’Abord » semble soutenir la thèse contraire lorsqu’il affirme que ses avocats, ceux de l’ancien ministre, l’enfoncent davantage. Se demandant même en quelle qualité Sidonie Flore Ouwé administre-t-elle le dossier Serge- Maurice Mabiala.

Venant enfoncer le clou « Le Mbandja » titre « Affaire Serge Maurice Mabiala, le complot des lâches ? » Enfin, le forum citoyen qui vient de se tenir à Libreville organisé par le journal français « Libération » a été présenté par « L’Objectif  » comme un ensemble de thématiques politiques, économiques, environnementales, etc… Tout cela au bénéfice de l’Afrique à lire entre les lignes puisque l’Hebdomadaire n’hésite pas à écrire que l’Afrique fut le berceau de l’humanité. Est- elle désormais son avenir ? Avant d’ajouter que depuis dix ans, le taux de croissance du continent, au nord comme au sud, est nettement supérieur à celui de l’économie de la planète. Un remarquable effort d’éducation lui a permis de rattraper progressivement dans ce domaine les autres régions du globe.


L\’Agitateur

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs