Retour d’Ali Bongo Ondimba : Entre satisfaction et doutes persistants !

mardi 26 février 2019 Politique


Annoncé, il y a quelques jours, le retour au bercail du Président de la République, Ali Bongo Ondimba (Ndlr : en convalescence au Maroc après un AVC survenu à Riyad, en Arabie saoudite en octobre 2018), est effectif depuis hier.

Depuis son malaise survenu à Riyad, en Arabie saoudite en octobre dernier, la santé du Président de la République et sa capacité à continuer à assurer ses fonctions à la tête de l’Etat n’a de cesse de faire l’objet de nombreuses critiques. Certains le donnent pour mort, d’autres soutiennent mordicus qu’il est désormais incapable d’assumer les charges et responsabilités présidentielles.

Des preuves de vie d’Ali Bongo Ondimba ont souvent été apportées par la famille, les autorités gabonaises et amies, et relayées sur la place publique pour rassurer l’opinion et attester de sa récupération progressive. Seulement celles-ci n’ont pas atteint les objectifs escomptés. Pire, elles ont plutôt enflé la polémique. Après un tour éclair à Libreville mi-janvier pour assister à la prestation de serment des nouveaux ministres issus du gouvernement de Julien Nkoghe Békalé, Ali Bongo Ondimba vient à nouveau de regagner Libreville.

Audiences et séances de travail

Aussitôt arrivé, le Président de la République a repris ses activités. Dans la journée d’hier, lundi 25 février courant, ce dernier a reçu tour à tour en audience, les présidents des institutions notamment ceux de la Cour constitutionnelle, du Sénat, de l’Assemblée nationale et quelques membres du gouvernement dont le nouveau Premier ministre. Après cinq mois d’absence quasi permanente du pays, cette séance de travail était normale, car il fallait pour le Président de la République se remettre à jour. Ainsi, les sujets d’actualité tels que la rentrée parlementaire qui s’est tenue le 21 février dernier ont été au cœur des échanges entre Ali Bongo Ondimba et ses hôtes.

Outre la reprise des activités de l’Assemblée nationale, Ali Bongo Ondimba s’est également entretenu avec les ministres d’Etat en charge de la Santé, de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et du Budget ainsi que les ministres de l’Economie, de l’Eau et de l’Energie, tous conduits par le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale. Des « départements ministériels prioritaires » qui sont au cœur de sa politique de développement.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs