Reprise du National Foot : Le courroux des footballeurs !

jeudi 24 mai 2018 Sport


Informés de la reprise du National Foot prévue pour ce samedi sur décision du conseil d’administration de la Ligue Nationale de Football (LINAF), une cinquantaine de footballeurs professionnels en activité et quelques anciens ont manifesté, pacifiquement hier mercredi 23 mai courant au siège de la Fédération Gabonaise de Football, situé à Owendo pour demander le respect de leurs droits et surtout s’insurger contre les autorités sportives qui prennent plusieurs décisions sans les associer.

Selon une décision du conseil d’administration de la Ligue Nationale de Football (LINAF), réuni mardi dernier à Libreville, le National Foot, (Ndlr : arrêté à la 6e journée depuis plus trois mois pour des raisons financières), reprend ce samedi. Pour éviter une année blanche, quatre journées et une phase de playoff seront disputés comme convenu par la LINAF, le nouveau ministre des Sports, Alain Claude Billie By Nze et la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT). Pour ce qui est de la montée en division supérieure, deux clubs de D1 descendront en D2 et deux autres de la D2 monteront en D1. Une équipe descendra de la D2 à la D3 et deux autres monteront de la D3 à la D2.

C’est donc suite à l’annonce de la reprise du National Foot qu’une cinquantaine de footballeurs professionnels en activité et quelques anciens affiliés à l’Association National des Footballeurs Professionnels du Gabon (ANFPG) se sont mobilisés au siège de la Fédération Gabonaise pour faire entendre leur voix en qualité d’acteurs principaux du National Foot mécontents de leur exclusion dans la prise de décisions et la violation de leurs droits.

Selon les footballeurs qui cumulent actuellement au moins 5 mois d’arriérés de salaires, il n’est pas normal que le nouveau ministre des Sports, Alain Claude Billie By Nze se réunit avec la FEGAFOOT et la LINAF pour parler de National Foot et fixer certains modules comme le play off pour désigner à la fin un champion du Gabon sans qu’ils ne soient consultés. « Nul ne peut parler du football sans les principaux acteurs. Désormais avec l’ANFPG la parole revient aux joueurs », a déclaré un des joueurs membre de l’association présidée par Rémy Ebanega. Interpellé, Pierre Alain Mounguengui a promis une rencontre dans les tous prochains jours entre la FEGAFOOT, la Linaf de Brice Mbika, les clubs et les joueurs.


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs