Rentrée syndicale 2015-2016 : Le Sena et l’option du dialogue social

mercredi 4 novembre 2015 Société & environnement


Au Gabon, les syndicats font leur rentrée. Pour le Syndicat national de l’éducation nationale (Sena), l’année scolaire 2015-2016 doit être marquée sous le signe du dialogue social.

L’année scolaire 2015-2016 vient de sonner au Gabon. Tout se déroule pour l’heure normalement mais les vieux démons du système scolaire ne sont pas pour autant vaincus.

Les préoccupations des enseignants liées entre autres à la mise à jour de la carte scolaire, la construction de nouveaux établissements sur le territoire national, la régularisation des situations administratives, le paiement de la Prime d’Incitation à la performance (PIP) du 2esemestre, les omissions de Pife sont encore en mémoire chez les enseignants.

Malgré l’existence de cet arsenal de problèmes, le Syndicat national de l’éducation nationale (Sena) envisage une année au cours de laquelle le dialogue social sera le maître mot dans les échanges et autres revendications avec leur partenaire, à savoir le gouvernement.

« L’adhésion au dialogue social nous amène à souligner que la lutte syndicale n’est pas une lutte politique car le syndicalisme appelle nécessairement à la négociation, à la concertation et à la communication tel que précise la devise de notre syndicat, à savoir revendiquer-proposer-négocier-agir », a souligné Fridolin Mve Messa, secrétaire général du Sena.

Avec autant de problèmes en suspens, l’année scolaire 2015-2016 sera-t-elle pour autant pacifique, sans grève d’un quelconque syndicat ? Il n’y a que l’avenir pour répondre à ce type d’interrogation.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs