Religion : Quand la discrimination sociale se poursuit à l\’église ?

lundi 8 février 2016 Société & environnement


L’église est considérée, selon les saintes écritures comme une assemblée de personnes de même confession. Du coup, les barrières sociales doivent en principe êtres brisées dans les lieux de culte, en raison de son caractère hétérogène. Toutefois, la réalité est tout autre. Certains fidèles, généralement plus nantis que les autres bénéficient d\’un traitement de faveur.

De nos jours, les églises poussent comme des champignons. Le plus grave est sans aucun doute les privilèges dont bénéficient quelques fidèles aux portefeuilles, bien garnis. En effet, leurs statuts sociaux, leurs permettent d'avoir voix au chapitre dans certaines églises locales. Et pour preuve, ils sont associés à toutes les activités de l'église et occupent systématiquement les premières places. Les places du fond étant réservées au moins nantis. Curieux !

Pourquoi cette discrimination ?

Cela semble être faux et banale, mais la triste réalité est que, d’après certaines personnes, les riches sont privilégiées dans certaines églises, car leurs offrandes sont, qualitativement et quantitativement, plus généreuses. C’est la seule raison pour laquelle ils occupent les premières places. Pire, il arrive que d'autres fidèles, malencontreusement logés aux premiers bans soient déplacés. Mais la question que l’on se pose est de savoir si cela, aux yeux de Dieu, a une importance ? 


AEL

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs