Réduction du chômage : Olam veut récupérer les meilleurs élèves et étudiants du Gabon

lundi 22 janvier 2018 Economie


Selon le directeur général de l’usine de fabrication d’huile et de savon de Lambaréné, Alkesh Dubey, l’agro-industriel Olam veut mettre en place un programme de professionnalisation des jeunes dans les secteurs dans lesquels opère l’entreprise.

Recruter les meilleurs élèves et étudiants du Gabon, pour en faire la future élite de l’usine de Lambaréné, telle est l’ambition clairement affichée par les représentants d’Olam à Lambaréné. Une vision savamment pensée. Objectif : renouveler à moyen terme les effectifs des unités de production implantées par Olam à Lambaréné voire dans le Gabon. Un modèle faisant suite à l’extension de l’usine de Lambaréné et qui s’apparente au programme « Training my génération », proposé par la maison de téléphonie mobile Airtel et les Nations unies.

Ce modèle, selon le Directeur général de l’usine d’Olam de Lambaréné, se présente comme un remède au problème du chômage des jeunes, renforcé par la crise économique qui sévit depuis 2014. En effet, a fait savoir le Directeur général de l’usine de Lambaréné, Alkesh Dubey, « nous sommes conscient de la crise et nous avons engagé un programme dans ce sens. Ce programme consiste à prendre les élèves les plus brillants des écoles et universités du Gabon, les amenés ici, les loger pour faire d’eux, la future élite de cette usine ». A l’exemple des projets proposés dans le passé par bien des entreprises, la question de la faisabilité et de la matérialisation de ce projet suscite des inquiétudes.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs