« Recycling Industry » : Place à la reconnaissance nationale…

vendredi 22 décembre 2017 Economie


Après leur brillante distinction décernée à Johannesburg, en Afrique du sud, lors de la Compétition ofthe year 2017 (COY 2017), (Ndlr : organisée il ya quelques jours), les jeunes élèves, mini-entrepreneurs du Lycée d’Oloumi ont reçu les encouragements du Ministre des PME. Une reconnaissance nationale qui ouvre ainsi la voie à d’éventuelles opportunités d’affaires nationales.

« Cette victoire constitue un exemple à suivre pour les autres jeunes et un motif de fierté nationale, d’autant qu’il a permis de porter les couleurs du Gabon à l’échelle continentale et mondiale », des propos du Ministre des PME, Biendi Manganga Moussavou, à l’endroit des porteurs du projet « Recycling Industry », vainqueurs de la Compétition of the year 2017 (COY 2017). Après leur retour de Johannesburg, lors d’une compétition internationale serrée entre différents jeunes entrepreneurs venus d’horizons du continent, les jeunes élèves du Lycée public d’Oloumi porteurs du projet « Recycling Industry » consistant à fabriquer des poufs à partir de bouteilles recyclées, ont reçu les encouragements des autorités.

Un devoir de reconnaissance accompli par les promoteurs des projets et autres patrons des grandes entreprises locales. Retraçant le parcours de ces jeunes, la directrice exécutive de Junior Achievement (JA Gabon), Radia Garrigues a expliqué qu’« Il y a quatre ans, on disait que les Gabonais n’étaient pas entreprenants, qu’ils n’avaient pas d’initiatives. Mais depuis cette période, JA prouve tous les jours le contraire. Il faut vraiment encourager ces jeunes qui ont travaillé dur tous les jours pour gagner d’abord la compétition nationale : neuf jeunes qui ont gagné sur les 400 de la première étape ».

Pour Sobraga, un des mécènes, l’estime de l’entreprise vis-à-vis de « Recycling Industry » s’explique avant tout par l’âme même du projet. En effet, « Recycling Industry nous tient à cœur, dans la mesure où ce projet porte sur le recyclage des bouteilles plastiques (…) », explique un responsable de la Société de brasserie du Gabon, (Sobraga). Le recyclage, une exigence infaillible souvent maillon faible des sociétés industrielles, est considéré comme une importante source de pollution industrielle. Cette initiative des jeunes entrepreneurs constitue à n’en point douter un palliatif aux insuffisances des grandes sociétés dans le secteur du recyclage des ordures et autres déchets polluant l’environnement.

Pour autant, faudra-t-il toujours attendre des compétitions comme celle de Johannesburg, pour reconnaitre officiellement le potentiel créateur de « nos » jeunes talents ? Certes, la question de l’entreprenariat national s’impose aujourd’hui comme une priorité absolue pour les autorités qui multiplient les actions dans ce sens, mais les modalités pratiques plombent son exécution. Attaquer la question de l’entreprenariat et valoriser le « made in Gabon », c’est avant tout imposer des réformes valorisant les produits et initiatives « vertes ».


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs