Recensement des agents publics : Une opération de purge ?

jeudi 2 mai 2019 Politique


A en croire la ministre de la Fonction publique, Madeleine Berre, une opération de recensement des agents de l’Etat devrait commencer ce début mai. Elle vise à identifier le nombre précis des agents, leurs profils et les tâches correspondant à ces profils. Toute chose qui devrait aussi permettre à l’Etat d’améliorer les conditions de travail de ces derniers.

Il est annoncé comme le meilleur recensement des agents de l’Etat au regard de sa biométrisation, qui, à terme, permettra au gouvernement de disposer d’un fichier clair des agents, leurs profils ainsi que les tâches auxquelles ils sont soumis quotidiennement. Ce qui, normalement devrait aboutir à leur reploiement efficace, avec en prime, l’amélioration de leur cadre de travail. En gros, il s’agit d’un recensement pouvant aboutir à usage efficient de l’Agent public. Seulement, cette opération de recensement est la troisième du genre depuis l’arrivée au pouvoir d’Ali Bongo Ondimba en 2009, après celles de 2010 et 2018. Et le manque de transparence sur les résultats de ces recensements successifs ne va pas sans critiques de ceux qui pensent qu’il s’agit au fond d’un recensement de trop.

A y regarder de près, le gouvernement acculé par les tensions de trésorerie, manifestement ne sait plus sur quel levier manœuvrer pour faire des économies, afin de financer ses projets d’investissements. Toute chose qui désavoue directement ou indirectement le recensement organisé par l’ancien ministre de la Fonction publique, Ali Akbar Onanga en juillet 2018. Lequel recensement, conclu dans le fiasco complet, n’avait pu débusquer véritablement la pléiade des fantômes qui écument le fichier solde de la Fonction. Puisqu’il n’avait pu déceler, dans la confusion générale qu’un peu plus de 6000 fonctionnaires invisibles. Or, dans ce chiffre brandit comme une victoire certaine d’Onanga, il était bien établi que certains agents n’avaient pas pu répondre présents pour des raisons de maladies, de stages ou de missions à l’étrangers.

Une situation qui n’a pas arrangé les affaires d’un gouvernement, pressé par les bailleurs de fonds internationaux. Lesquels l’appuient dans sa politique de relance économique, avec leur diktat bien sûr. Et cette énième opération, bien qu’elle soit de trop, pourrait constituer une tentative de plus du gouvernement, qui cherche à radier un certain nombre de fonctionnaires, pour augmenter considérablement le budget de l’Etat, absorbé à plus de 52% chaque année par les salaires des fonctionnaires. Ceux là qui, par manque de bureau ou de travail précis, mais surtout par laxisme notoire du gouvernement, ont fait le choix de la maison, en attendant la fin du mois pour aller toucher allègrement leurs salaires. Surtout que le gouvernement a annoncé lors du dernier conseil des ministres du 29 mars derniers, qu’il allait réduire de 10% le nombre des fonctionnaires dans chaque département ministériel.

Devant les députés, lors de sa déclaration de politique générale en février dernier, le premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé, avait déjà donné le ton en indiquant que son équipe allait « mettre fin aux emplois à vie dans la Fonction publique ». Autant dire que ce recensement, au-delà des arguments officiels d’identification des fonctionnaires et leurs profils pour un meilleur redéploiement, cache mal les réelles intentions du gouvernement qui, à l’occasion, n’hésitera pas à remercier certains agents identifiés comme non nécessaires à la fin de l’opération qu’on pourrait appeler désormais la purge des fonctionnaires.


Leno KOLEBA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs