En ce moment

\"Quand les médias créent la paix\" : Les journalistes à l\’école de l\’UNITAR

mardi 26 janvier 2016 Société & environnement


Lundi 25 janvier 2016 à l\’Hôtel Radisson de Libreville ,le Chef de l\’Etat Ali Bongo Ondimba a procédé à l\’ouverture officielle de la conférence ayant pour thème : \"Quand les médias créent la paix \" organisée par l\’UNITAR (Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche) et facilitée par le ministère de la communication.

Organisée par l'UNITAR en vue d'une exploration des rôles et responsabilités des médias dans le processus de consolidation de la paix, en prélude aux échéances électorales à venir, la conférence intitulée "Quand les médias créent la paix" a été ouverte par le président gabonais Ali Bongo Ondimba hier à Libreville.

Fort de leur expérience dans la formation et le renforcement de capacité inhérents à la prévention et au maintien de la paix, les organismes internationaux présents tels l'UNICEF, l'UNESCO, l'OIF ou l'UNOCA ont, via leurs représentants, rappelé le bien fondé de ce rendez-vous de Libreville. Occasion pour les journalistes, d'acquérir des notions d'éthique et de déontologie en période électorale.

Le recadrage d'Ali Bongo Ondimba

Prenant la parole, le Chef de l’Etat a rappelé être « profondément attaché à l’exercice des libertés et principalement à la liberté de la presse. (..) Cette liberté de la presse pour laquelle je me suis engagé n’est à comprendre que dans la mesure où, aux droits octroyés correspondent autant de responsabilités pour les acteurs dans des contextes très sensibles de veille d’élections aussi bien présidentielle que législative ».

Victime à plusieurs reprises des foudres des journalistes parfois à tort, il a rappelé aux hommes de medias de prendre conscience de la responsabilité qui est la leur dans le respect de l'éthique, la mesure de l'impact social, gouvernance. « C’est vous, les journalistes qui déterminez, en toute responsabilité, le niveau de qualité de vos écrits », a insisté Ali Bongo Ondimba. « A la fin de la journée tout le monde doit se poser la même question : a-ton réellement le sentiment du travail bien fait après avoir calomnié et diffamé  ? »

Cette plateforme de dialogue doit accueillir jusqu’à mardi 26 janvier 2016, des experts d’organisations internationales telles que la Fédération internationale des journalistes (FIJ), l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) ainsi que le responsable de la communication numérique de la ville de Paris.

Destinée au renforcement des capacités des médias gabonais, à six mois des élections présidentielles, la conférence de Libreville sur le thème "Quand les medias créent la paix " qui prendra fin ce mardi 26 janvier 2016 devra déboucher sur une série de recommandations et d’actions concrètes à moyen et à long terme.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs