Puis vint l’Union sacrée pour la Patrie !

lundi 4 avril 2016 Politique


Peut- être certains Gabonais, ceux qui sont habités par l’idée de changement que l’on clame depuis des lustres, seront- ils désormais soulagés à l’idée qu’une bonne frange d’hommes politiques et des membres influents de la société civile ont enfin décidé de regarder dans la même direction, se voulant au- dessus de la mêlée constituée de gens qui continuent de voir le Gabon en termes de prébendes et non de terre de tous les Gabonais sur laquelle chacun devrait trouver son compte par l’instauration de la justice et de la véritable paix sociale qui garantirait l’équilibre à tout un chacun.

Pour une surprise, c’en est une ! Des gabonais qui se réunissent, sûr qu’ils y avaient déjà pensé auparavant, pour s’organiser enfin dans le but de mener une lutte commune pour aboutir à l’éviction du pouvoir d’Ali Bongo Ondimba qu’ils accusent d’avoir usurpé les fonctions de président de la République.

Pour le Professeur Albert Ondo Ossa qui a été chargé de coordonner la plateforme composée d’une dizaine de partis politiques de l’opposition et de leaders de la société civile de plus en plus influente ces temps derniers, il s’agit avec l’ancien vice- président de la République Dijob Divungui di Nding et autres Docteur Pélagie Itsana représentant l’Union du peuple gabonais, aile Moukagni Iwangou, entre autres, de batailler pour faire échouer le plan d’Ali Bongo Ondimba consistant à reconquérir le fauteuil présidentiel, après, selon leurs propres termes, sept années de gabegie, d’intolérance, d’insouciance devant la misère des gabonais, couplés à une mal- gouvernance flagrante. C’est pourquoi, ces femmes et hommes qui ont donné une conférence de presse le weekend écoulé, ont décidé de mutualiser désormais leurs efforts en vue de faire aboutir le dossier sur l’acte de naissance de l’actuel locataire du palais du bord de mer, ce qui le mettrait, selon eux, bien avant que l’on entame la procédure même de candidature, hors- circuit, et permettrait à une nouvelle race de citoyens de prendre en mains les destinées du pays...

Et tutti quanti…

Cette plateforme maintenant née a pour ambition de mettre fin aux querelles politiciennes alimentées par les acteurs de la vie politique gabonaise de l’opposition dont certains qui ont toujours éprouvé un grand mal à considérer le Gabon comme le pays qu’ils ont avec tous les compatriotes en partage, d’où ils leur doivent un minimum de respect et de considération, le peu qu’ils ont en vain, semble-t-il jusqu’ici, attendu d’Ali Bongo Ondimba. La nouvelle entité qui se distingue des autres par le simple fait qu’elle compte associer toutes les forces vives de la nation, entend inviter dès cet instant les Gabonais à s’approprier les valeurs que constituent le sursaut patriotique, tout en se voulant logiquement une structure citoyenne. C’est donc dire que l’Union sacrée pour la Patrie vient redessiner le paysage politique gabonais, après que de nombreux citoyens soient restés pour la plupart cois devant l’esprit incivique de beaucoup de leaders d’opinion, beaucoup plus enclins à évoquer des questions relevant de leur « ventre » qu’à regarder de près de quoi souffrent leurs compatriotes pour leur apporter des propositions de solutions aux maux qui les minent et les menacent de destruction, nous allions dire, massive et rapide.

A la question de savoir, s’il n’est pas tard, alors que nombre d’entre ceux que l’on a vu à la conférence de presse sont englués dans des logiques transversales, les membres de l’Union sacrée pour la Patrie en appelle donc à l’esprit républicain de chacun pour instinctivement faire comprendre aux gabonais l’intérêt qu’ils ont à croire à la lutte au profit de la nation gabonaise pour laquelle ils disent vouloir s’investir non sans abnégation.


Dounguenzolou

Vos commentaires

  • Le 4 avril à 23:20, par Axelle MBALLA En réponse à : Puis vint l’Union sacrée pour la Patrie !

    Ah ! mon pauvres Jean Jacques. Relisez ce que j’ai dit. Et ne me faites pas dire ce qui l’a pas été. Mais j’ai le plaisir de vous affirmer que ce que font vos étrangers la nuit tombée se sait à Libreville, Port-Gentil et ailleurs. Mais vos injures donnent la taille de votre raisonnement dans les contradictions politiques partagées sur ce mur.

    Quand DIEU déclenche une marche, il n’y a rien qui l’arrête. Moi qui souffre au Gabon (excepté vous probablement nanti, car situé au cœur de cette table du régime qui est le vôtre et qui partage tout avec vous), moi, j’ai besoin d’un changement, avec d’autres projet.
    Etes-vous gabonais ?
    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 19:09, par BIGBILY En réponse à : Puis vint l’Union sacrée pour la Patrie !

    Bonjour à tous les Gabonais que DIEU protège et benni le Gabon

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 16:11, par bouassa mapangou En réponse à : Puis vint l’Union sacrée pour la Patrie !

    bjr je ne suis pas contre cette union mais si et seulement si ALI bongo est detitué le peuple gabonais devra choisir un compatriote modele qui n’a pas eu des acointances avec le pouvoir et surtout qui ne sort pas du PDG. Ce sera comme si on chasse un lion et estb emplacer par un tigre ou une panthère. Nous ne voulons plus du PDG ni de ses anciens sbires on peut pardonner mais nous n’oublierons jamais c qu’ils nous ont fait subir pendant tout ce temp ah ! que DIEU benisse le GABON

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 15:42, par jean jacques En réponse à : Puis vint l’Union sacrée pour la Patrie !

    C’est triste le niveau de raisonnement de certains internautes, qui souffrent avec la vieillsse de leurs vieilliards terrorristes politique soit disnat opposnats. affrontement que Axelle MBALLA parle tu fera cette affrontement toi et ta famille et vos faux opposants qui pensent qu’ils vont vivrent 1000ans pour continuer de faire de la politique ? l’argent qu’ils ont volé ne suffit pas pour bien vivre leurs derniers moments de la vie ? Faites comme KOfi Annan qui a un CV plus lourd que celui de ce ping. moukagni myboto ou divuigui. mais il n’a jamais pensé un jour devenir ministre, DCou president du Ghana. est qu’il ne vit pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 13:12, par Axelle MBALLA En réponse à : Puis vint l’Union sacrée pour la Patrie !

    Comme je l’ai toujours dit, l’unité de nos hommes politiques de l’opposition doit absolument se faire, pour parvenir à une candidature unique, et gagner cette élection. Tout le monde sait que le régime "ACCOMBESSI-BONGO Ali" n’a qu’une volonté. Pousser les gabonais à l’affrontement armé, pour prendre par défaut, la transparence du scrutin attendu qui ne leur est pas favorable.
    Il est temps de leur prouver qu’aucun gabonais épris de justice et de transparence n’a peur d’eux.

    J’ai confiance en ce qui se fait et qui prend forme peu à peu face à ce régime BOA condescendant.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 13:04, par angue En réponse à : Puis vint l’Union sacrée pour la Patrie !

    Si tous ces gabonais sont sincères enfin et mettent le Gabon en avant, tout est possible. Lucidité, détermination et action. Mon rêve reste d’actualité ...

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 12:58, par ines En réponse à : Puis vint l’Union sacrée pour la Patrie !

    Vous avez raté une opportunité, nous avons raté l’occasion de montrer aux yeux du monde que c’est le peuple gabonais qui exige le changement.
    Il y a encore un an tout était possible, aujourd’hui faire l’unité sacrée me semble difficile car il y a des postures qui ne peuvent plus changer. Le peuple a été ignoré par les politiques mais c’est le peuple !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 12:45, par axelle En réponse à : Puis vint l’Union sacrée pour la Patrie !

    je suis étonné par le fait que l’on ne fasse appel au peuple que maintenant. Il aurait fallu depuis longtemps demander au peuple du changement de s’investir pour atteindre l’objectif. Mais, fort de leur richesse financière, nos « grands hommes » politiques ont cru qu’ils pouvaient parvenir au changement sans le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 12:40, par mengue En réponse à : Puis vint l’Union sacrée pour la Patrie !

    AIDONS DIEU A NOUS AIDER.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 12:36, par prudence En réponse à : Puis vint l’Union sacrée pour la Patrie !

    Pour le parjure commis par Ali Bongo qui rend anticonstitutionnel notre pays et l’humilie aux yeux des autres nations est que : « rien ne se règle assis ». Nous ne réglerons pas cette imposture assis sur nos fauteuils.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs