Programme « Egalité des chances » : La fin des injustices ?

mercredi 24 février 2016 Economie


Dans l’optique de réduire le fossé entre les différentes classes sociales et composantes humaines du pays, et ce, sur l’ensemble du territoire national, le chef de l’état Ali Bongo Ondimba a lancé, hier mardi 23 février 2016, dans les locaux de l’Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique, l’ENSET à Libreville, le Programme dénommé « égalité des chances ».

Soucieux, de créer des emplois destinés aux jeunes, de susciter la croissance, d’améliorer le système éducatif et de permettre un meilleur accès aux soins médicaux, Ali Bongo Ondimba vient de porter sur les fonts baptismaux le programme « Egalité des chances ». Lequel programme a été mis en place pour garantir la prospérité et l’accès aux services de base.

Les 5 piliers du programme « Egalité des Chances »

L’égalité des chances est un programme devant à terme permettre à tout Gabonais d’accéder à la formation professionnelle. C’est pourquoi, les centres de formations professionnelle régionaux et des écoles techniques (Ecole du bois de Boué, école des mines et métallurgique de Moanda…) sont en passe de finition. 

S’agissant du domaine de l’emploi, le programme ambitionne de créer à l’horizon 2020, près de 20 000 emplois dans divers secteurs. Des emplois qui verront le jour dans le cadre du Programme Graine.

Concernant l’accès aux soins de santé, le programme « Egalité de Chance » compte renforcer le déploiement de l’assurance maladie par le biais de la CNAMGS. Ce qui permettra une meilleure couverture sanitaire dans le pays.

Dans le tout nouveau programme, les femmes ne sont pas oubliées. Le nouvel instrument prévoit leur autonomie en leur permettant d’accéder à des formations et au marché de l’emploi. Une démarche qui prévoit de faire passer la croissance du PIB/habitant à +25%.

Enfin, l’égalité de chance consiste aussi à garantir à chaque gabonais une vie décente en facilitant l’entreprenariat.« Dans le Gabon d’aujourd’hui, c’est la compétence qui doit primer. Il n’y aura plus des places pour des tocards. Les chefs d’administrations doivent s’entourer des intelligences  », a déclaré Ali Bongo Ondimba.

Pour le chef de l’état, le Gabon a le potentiel pour se hisser au rang des pays africains les plus prospères grâce à sa culture de dialogue synonyme de paix et de stabilité. Un des gages de la concrétisation de cette ambition le Programme l’égalité de chances ne peut pas être l’œuvre uniquement du Gouvernement. « Il impliquera tout le monde, tous les gabonais désireux de faire de notre pays, un endroit où il est agréable de vivre ensemble  », a-t-il conclu.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs