Production électrique : Des nouvelles centrales en vue ?

mercredi 26 octobre 2016 Société & environnement


Eranove, un groupe industriel panafricain et par ailleurs leader dans la production d’eau potable et d’électricité, qui vient de signer avec l’Etat via le Fonds Gabonais d’investissements stratégique (FGIS), un partenariat. Lequel partenariat porte sur la conception, le financement, la construction et l’exploitation de deux centrales électriques. Des projets qui devraient permettre d’accroître la capacité de distribution d’électricité à Libreville et à Mouila et environs.

En raison de la pression démographique caractérisée par l’augmentation du nombre de ménages dans la capitale gabonaise et dans les autres villes de l’intérieur, les besoins en électricité ont augmenté au Gabon. Pour pallier cet écueil, l’Etat gabonais et le groupe panafricain Eranove viennent de conclure un partenariat relatif à la conception, le financement, la construction et l’exploitation de deux centrales électriques à Ngoulemendjim et Dibwangui.

D’une capacité respective de 73 MW et 15 MW chacune, les deux centrales hydroélectriques seront érigées respectivement sur les bords du fleuve le Komo et la rivière Louetsi. La capacité de production annuelle est estimée à 500 gigawattheures pour le premier projet et 90 gigawattheures pour le second.

La centrale de Ngoulemendjim sera située précisément à 125 km de Libreville tandis que celle de Dibwangui à 152 km de Mouila, la capitale provinciale de la Ngounie. A en croire le Ministre d’Etat, ministre de l’Eau et de l’Energie, Guy Bertrand Mapangou : « Ces projets hydroélectriques contribuent à répondre à la volonté du Gouvernement gabonais de sécuriser l’offre énergétique dans les grands centres urbains et péri-urbains du pays et d’accroitre la part de l’hydroélectrique dans son mix énergétique  ». Les contrats de conception ont été conclus pour une durée de 30 ans.

« Ces centrales, s’inscrivent dans le programme Vision 2020 Gabon Emergent qui ambitionne de répondre aux besoins énergétiques du réseau interconnecté de la capitale, Libreville  », renchérit l’administrateur, Directeur général du FGIS. Pour le directeur général du groupe Eranove, Marc Albérola, « Ces deux ouvrages permettront au Gabon à la fois de mieux exploiter son immense potentiel hydroélectrique et de mieux satisfaire ses besoins en énergies, au grand bénéfice de ses populations et de son développement industriel ».


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs